Lea Dives In – Lisa Yee – 2016

Lea s’apprête à vivre de grandes aventures au Brésil, un pays qu’elle découvre pour la première fois avec ses parents et son grand frère Zac.

Elle a particulièrement hâte de découvrir l’océan… mais réalise très vite qu’elle préfère le photographier qu’y nager. Agacée par ce qu’elle considère comme une faiblesse de sa part, Lea rêve de prouver à son frère qu’elle est aussi intrépide et courageuse que lui.

Heureusement, elle peut compter sur l’aide de sa nouvelle amie Camila, pour surmonter ses peurs et profiter ainsi à fond des merveilles offertes par le Brésil. Mais lorsque le danger survient au cours d’une randonnée, Lea doit se prouver à elle-même ainsi qu’à son frère qu’elle est capable de dépasser ses limites pour faire face à l’adversité.

Depuis leur création, les poupées « American Girl » sont indissociables des romans relatant leurs aventures.  En effet, Pleasant Rowland avait souhaité enseigner l’histoire des Etats-Unis aux plus jeunes mais aussi leur transmettre des valeurs telles que le courage, la persévérance ou l’ouverture aux autres, de façon originale par la lecture et le jeu.

Lire la suite « Lea Dives In – Lisa Yee – 2016 »

Dix petites poupées – B. A. Paris – 2019

chronique du roman Dix petites poupées de B.A. Paris

Layla a disparu il y a douze ans, en pleine nuit, sur une aire d’autoroute française. Elle rentrait en Angleterre avec son petit ami, Finn, après leurs vacances. On ne l’a jamais revue depuis.

Le passé resurgit quand Finn reçoit d’étranges courriels d’un expéditeur inconnu. Layla serait-elle encore en vie ?

Les petites poupées russes, souvenirs de l’enfance de Layla, qui réapparaissent subitement détiendraient-elles la clé du mystère ?

Souvenez-vous, en janvier dernier, dans ma sélection d’ouvrages consacrés aux poupées je vous expliquais ne pas être certaine de la pertinence du choix de ce roman. En effet, la quatrième de couverture -volontairement censurée ici pour ne pas trop en dévoiler- ne me permettait de déterminer la place occupée par les poupées dans le roman.

La curiosité m’a donc poussée à le lire et je peux maintenant affirmer que l’ouvrage avait bien toute sa place dans la sélection car les poupées y jouent sans conteste un rôle majeur !

SPOILER ALERT : si je ne révèle pas la clé du mystère au cours de ma chronique, j’aborde tout de même des points essentiels de l’intrigue qui pourraient vous gâcher le plaisir ultérieur de la lecture.

Lire la suite « Dix petites poupées – B. A. Paris – 2019 »

Joyeux Noël 2019 !

 

Même en se serrant beaucoup, nos poupées ne tiendraient pas toutes sur une seule photo !

Il a donc fallu faire un choix et ce sont donc quelques membres de la famille Modes & Travaux qui ont l’honneur de vous souhaiter un très joyeux Noël.

Pour cela, les heureux élus ont revêtu leurs plus belles tenues de fête. Ainsi, Françoise porte une robe en satin de coton réalisé d’après un modèle de décembre 1955, Jean-Michel Anniversaire se pavane dans sa très élégante tenue de présentation et Emilie a choisi la robe de petite fille sage qu’elle portait dans les pages du magazine en décembre 1988.

Quant à Marie-Françoise, elle porte une petite robe de velours grenat que nous n’avons pas encore identifiée. Elle portait cette robe de confection « maison » lorsque nous l’avons adoptée et nous ne lui avons jamais retirée. S’agit-il d’un modèle Modes & Travaux ou bien d’une création sortie de l’imagination de sa précédente petite maman ?

Nous nous joignons à cette joyeuses fratrie pour vous souhaiter de très belles et chaleureuses fêtes de fin d’année. Nous espérons que les poupées, cette année encore, seront nombreuses sous les sapins ! Ici, c’est une petite Josette que nos poupées ont eu la joie de déballer.

Si j’étais une poupée American Girl

Aujourd’hui je vous propose un petit jeu amusant, sur le modèle du « portrait chinois ». Il s’agit de se décrire en sélectionnant 3 poupées « American Girl » : une « Fille de l’année », un « personnage historique », et une poupée « Vraiment moi ».

Pour cela, il suffit de choisir les poupées qui nous ressemblent le plus physiquement ou qui partagent nos goûts et d’expliquer brièvement en quoi elles nous ressemblent.

Vous pouvez partager votre réponse sur votre blog ou dans les commentaires de cet article.

1/ Du côté des poupées « Vraiment moi », c’est sans aucun doute Mademoiselle #40 qui me ressemble le plus même si elle porte les cheveux un tout petit peu plus longs (et beaucoup plus raides) que moi.

Ma poupée jumelle

2/ Pour ce qui est de la « Fille de l’année », j’ai beaucoup hésité pour choisir la poupée qui me ressemble le plus… Grace et son goût pour la pâtisserie ? Lanie et son goût pour la nature ? J’ai finalement choisi Jess McConnell, « Fille de l’année » 2006 parce que ses parents sont archéologues et qu’elle a l’occasion de les suivre dans leur travail. Même si je ne suis pas aussi sportive qu’elle, je suis très sensible à son lien à l’archéologie et puis des trois, c’est celle qui me ressemble le plus physiquement.

Jess McConnell

3/ Enfin, le « personnage historique » qui me ressemble le plus est sans doute Josefina Montoya. La plupart des « personnages historiques » ont un petit côté intrépide et effronté qui les conduit parfois à se retrouver dans des situations délicates. Josefina, même si elle sait ce qu’elle veut, me semble beaucoup plus calme et comme elle, j’aime récolter et conserver précieusement de petits souvenirs liés à un événement ou une date particulière.

Josefina Montoya

Et vous, quelles sont les trois poupées qui vous ressemblent le plus ?

Rendez-vous sur Hellocoton !