4 étapes pour bien laver les cheveux d’une poupée

On nous demande parfois comment nettoyer une poupée récupérée très sale au fond d’un grenier ou sur une brocante. Si de nombreux paramètres entrent en compte comme l’âge et la matière de la poupée, son état global, son état de saleté… nous pouvons tout de même vous donner quelques conseils généraux.

Pour débuter cette nouvelle série d’articles, intéressons nous à l’entretien des cheveux. Les conseils qui suivent sont globalement valables pour toutes les poupées en matière plastique et à cheveux synthétiques, qu’ils soient implantés ou montés sur une perruque collée.

Attention, dans le cas d’une poupée plus ancienne, nous vous déconseillons fortement de suivre ce tutoriel, totalement inadapté. Les dommages occasionnés pourraient être irréversibles !

Il y a certainement d’autres manières de procéder mais nous vous livrons aussi la méthode qui nous convient. Libre à vous de vous en inspirer et de l’adapter.

1.  Laver les cheveux d’une poupée doit rester exceptionnel

Nous vous déconseillons de laver les cheveux de vos poupées par simple loisir, même si une publicité quelconque vous y encourage. En effet, les cheveux synthétiques supportent mal les lavages et brossages trop fréquents et/ou trop agressifs.

Les poupées Clodrey « Brind’Or » étaient accompagnées d’un berlingot de shampoing DOP.

De manière générale, nous vous recommandons de ne laver les cheveux de vos poupées que si ceux-ci sont trop sales ou emmêlés. Le reste du temps, un brossage sur cheveux humidifiés au moyen d’un vaporisateur sera suffisant pour redonner tout son lustre à une chevelure de poupée.

Dans tous les cas, vérifiez toujours par un brossage léger si les cheveux de la poupée sont encore solidement enracinés. Certaines poupées des années 1960-1970 perdent aujourd’hui leurs cheveux et nous vous déconseillons de les laver à grande eau pour ne pas aggraver la situation

2. L’eau et le shampoing ne sont que pour les cheveux

Cela peut sembler évident mais nous préférons le rappeler : il faut à tout prix éviter de détremper tout autre partie de la poupée que celle que l’on souhaite laver.

En effet, l’eau peut occasionner de nombreux dommages :

  • au niveau des yeux : la rouille et le calcaire bloquent le mécanisme de bascule, laissent des traces sur l’iris ou décollent ce dernier ;
  • au niveau du corps : mauvaises odeurs, moisissures et auréoles difficiles à éliminer apparaissent dès que l’eau stagne.
Zoey prête à se faire laver les cheveux.

Pour cela, nous déshabillons toujours au moins partiellement la poupée.

Ensuite, la plupart du temps, nous procédons directement au lavage, car nous avons l’habitude et maîtrisons nos gestes.

En revanche, pour une première fois ou dans le cas d’une poupée qui ne doit pas du tout être mouillée, comme les poupées American Girl, nous vous conseillons de prendre quelques précautions supplémentaires.

L’idéal est d’enfermer la poupée dans une grande poche en plastique de sorte à ce que seule sa tête dépasse. Il est aussi possible d’enrouler une serviette de toilette autour de la poche plastique afin d’absorber immédiatement la moindre éclaboussure.

Nous vous recommandons également de protéger les yeux de la poupée avec un mouchoir en papier, fixé avec du washi tape. Le mouchoir absorbe rapidement l’humidité se dirigeant dangereusement vers les yeux et le washi tape se décolle sans laisser de trace. Certains utilisent du coton hydrophile mais en ce qui nous concerne, nous craignons toujours que de fines particules ne viennent se coincer dans le mécanisme des yeux.

3. Et que ça mousse !

On peut opter pour un shampoing seul ou un shampoing et un après-shampoing si les cheveux semblent particulièrement secs et/ou emmêlés.

Des cheveux bien shampouinés, prêts à être rincés.

Certains effectuent un masque avant-shampoing, en immergeant les cheveux dans la Soupline pendant plusieurs heures. Nous n’avons personnellement jamais été convaincues par cette méthode qui outre son inefficacité notoire laisse une odeur persistante et risque de tacher irrémédiablement la poupée en cas d’éclaboussure. Nos astuces spéciales « cheveux abîmés » feront l’objet d’un autre article.

Côté shampoing, on oublie le bio pour les poupées et on se tourne vers une marque riche en silicones. Ce type de shampoing agit en déposant une fine couche de silicone sur les cheveux, les enrobant d’un film brillant et résistant au rinçage. Si à la longue cela étouffe les cheveux humains, c’est idéal pour redonner un petit coup de fouet aux cheveux de poupée synthétiques et présentant donc une affinité avec le silicone.

Pour le lavage en lui même, rien de compliqué : on mouille à l’eau tiède, on émulsionne le shampoing dans ses mains et on passe bien partout sans emmêler les cheveux. Bien sûr, on termine en rinçant parfaitement.

Dans l’idéal, il vaut mieux ne laver que les longueurs, pour éviter de décoller la perruque ou d’introduire de l’eau dans le crâne.

Une serviette en microfibre est idéale pour cette étape

Enfin, on éponge le maximum d’humidité au moyen d’une serviette, sans frotter pour ne pas emmêler les cheveux.

4. Un coiffage tout en délicatesse

Tant que les cheveux sont humides, il est temps de les brosser avec une brosse à picots métalliques.

Il convient de maintenir la poupée dans son emballage plastique : elle reste protégée de l’humidité, la brosse glisse mieux et l’on ne risque pas d’accrocher la toile du corps avec un picot de la brosse.

Pour cela on commence toujours par démêler les pointes, puis on remonte progressivement jusqu’à pouvoir donner un seul coup de brosse depuis le sommet du crâne jusqu’aux pointes. Il ne faut surtout pas forcer car c’est le meilleur moyen d’obtenir cassures et frisottis.

Un démêlage tout en douceur avant un séchage à l’air libre

Lorsque les cheveux sont démêlés, il n’y a plus qu’à attendre qu’ils finissent de sécher à l’air libre. Dans la mesure du possible, il vaut mieux éviter l’usage du sèche-cheveux ou de tout autre accessoire chauffant car les cheveux synthétiques ne résistent qu’à des températures assez basses.

Lorsque les cheveux sont totalement secs, pour leur rendre leur souplesse, un dernier coup de brosse permet de bien les décoller et de les faire briller. Soigneusement réalisé, un lavage délicat et isolé n’abîme absolument pas les cheveux.

Après séchage, une chevelure de rêve !

Si vous remarquez de petits cheveux dépassant de la masse, vous pouvez alors les couper très minutieusement pour égaliser la coiffure.

Enfin, si vous souhaitez mettre en forme les cheveux de façon particulière : tresses, chignon… commencez par humidifier légèrement les cheveux au moyen d’un vaporisateur. Les cheveux synthétiques sont plus faciles à travailler et s’abîment moins lorsqu’on les coiffe humides.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 commentaires sur « 4 étapes pour bien laver les cheveux d’une poupée »

    1. Merci à vous !

      Je l’avais écrit il y a quelques temps, sur un autre blog à destination des plus jeunes qui me demandaient parfois comment laver les cheveux de leurs poupées.
      Lorsque j’ai fusionné l’ancien blog avec celui-ci, je me suis dit que cet article pourrait continuer à intéresser quelques personnes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.