Carine – Corolle – 1989

Carine est une poupée Corolle qui n’a fait qu’un très bref passage dans les rayons de jouets des magasins. On ne l’y a vu qu’en 1989.

Et pourtant cette jolie poupée de 36 cm a beaucoup de charme.

Carine – 1989

C’est une poupée articulée, ce qui lui permet de prendre toutes les positions d’une vraie petite fille et de garder le mouvement qu’on veut lui donner. Et en plus elle peut tenir debout.

C’est ainsi qu’elle est présentée en page 36 du grand Corolle de 1989 qu’elle partage avec ses trois sœurs, deux brunes et une rousse.

Carine joyeuse

Elle c’est Carine joyeuse. A l’origine elle était vêtue d’une jolie robe fleurie à col claudine qu’elle a malheureusement perdue.

Carine est marquée dans la nuque : Corolle made in France 88/10 M10. Ses longs cheveux blonds sont implantés et ses yeux sont dormeurs.

Sa tête et ses membres sont en vinyle ; son corps en tissu blanc bourré est ultra souple.

Sa soeur brune

Cette jolie petite brune peut être Carine printanière ou Carine espiègle ; son identité exacte dépendait de sa tenue et elle sera l’une ou l’autre selon que je trouverai sa robe fleurie garnie d’un tablier rose ou son combishort rouge aux revers fleuris.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Witaj Ludwig, Uriel et Magda !

Un butin venu de loin !

Dzień Dobry !

En juin dernier, j’ai accompagné un groupe de lycéens accomplissant leur stage Erasmus en Pologne. J’ai donc eu la chance de pouvoir découvrir la ville de Cracovie et la culture polonaise pendant une dizaine de jours.

Entre vie à l’auberge de jeunesse, visites de stage, soirées bowling avec les élèves et découvertes culturelles, je me suis naturellement intéressée aux jouets polonais.

Lire la suite « Witaj Ludwig, Uriel et Magda ! »

Bébé de Lansay frisé – 1993

Bébé de Lansay

Je vais vous conter l’histoire de ce joli bébé très éveillé.

Au départ en 1985 Galoob, une société américaine de San Francisco, créa « Baby talk doll », un bébé à puce électronique qui parlait en remuant les lèvres et clignant des yeux.

En 1987, la société française Lansay commercialise cette poupée à fonction sous le nom de Bébé de Lansay.

Lire la suite « Bébé de Lansay frisé – 1993 »

Lucrèce – Clodrey – 1966

Je vous ai présenté Lucrèce juste déballée au milieu de mes autres cadeaux d’anniversaire.

Le visage sérieux de Lucrèce

Aujourd’hui, vous allez faire la connaissance de cette très jolie poupée Clodrey.

Au catalogue SAJ de 1966, à la référence 82, Lucrèce « teen-ager » à postiche interchangeable est la nouveauté de l’année. Elle est vendue 50 F (67 € au 31 mai 2019) et son postiche 15 F (20 € au 31 mai 2019). Elle est vêtue d’une robe noir et blanc et d’un manteau rouge à col châle assorti à la robe. Ses chaussures sont noires et sont portées sans chaussettes.

Lucrèce mesure 45 cm (50 au catalogue mais la taille des poupées est souvent surévaluée) ; elle est marquée dans la nuque : Clodrey made in France et dans le dos : polyflex + le timbre.

Sa tête et ses bras sont en PVC ; son corps et ses jambes sont en polyflex. Elle est entièrement montée par emboîtement.

Lucrèce, une poupée très fine.

C’est une poupée mannequin très élancée aux membres très fins. Elle est très légèrement maquillée : ses magnifiques yeux coucous à longs cils sont mis en valeur par un tait d’eye-liner.

Ses sourcils sont originaux ; ils ne sont ni classiques ni vol d’oiseau, mais ressemblent à ceux d’autres poupées Clodrey du milieu des années 60, comme Isabelle, Fanfan ou une Paloma que j’ai récemment croisée.

Lucrèce dont les cheveux implantés sont courts pouvait être coiffée d’un chignon très sophistiqué vendu séparément. Pour le moment, ma poupée ne possède pas de postiche.

La poupée présentée est entièrement vêtue d’origine. Son tailleur a été réalisé dans le même lainage que celui de la robe d’Isabelle, voisine de Lucrèce au catalogue SAJ de 1966. Lucrèce était proposée dans plusieurs tenues.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nicolas – Gégé – 1976

Voici  un baigneur sexué de marque Gégé .

Nicolas, un baigneur sexué de marque Gégé

Ce gros poupon de 37 cm tout en vinyle et entièrement monté par emboîtement s’appelle Nicolas.

Nicolas est buveur-mouilleur. Un petit bouton dans son dos maintient un réservoir dans lequel arrive l’eau du biberon par un tuyau. Grâce à un système de clapet l’eau passe dans un autre tuyau et permet au poupon de mouiller sa couche.

Ses yeux dormeurs sont bleus et typiques de cette dernière période Gégé. Ses cheveux implantés sont blonds et coiffés à la mode des seventies. Ses sourcils classiques sont dessinés d’un seul trait.

Nicolas est marqué dans la nuque Gégé CK6B et dans le dos CBG7 made in France. Son visage est le même que celui de Benjamin ou de Fabrice.

Nicolas était vêtu d’un costume en laine (pull et short) de couleur vive et chaussé de chaussons en plastique blanc.

Rendez-vous sur Hellocoton !

American Girl : Ultimate Visual Guide – 2016

L’ouvrage :

Ce livre trouvera sa place dans toutes les bibliothèques de fans des poupées American Girl. Illustré de superbes photos couleur de chaque « personnage historique » et de chaque « fille de l’année », enrichi d’une vaste section dédiée aux poupées « Vraiment moi » et d’un historique détaillé de la marque, ce livre regorge de secrets de fabrication inédits et enchantera ses lecteurs, page après page.

Ce que nous en avons pensé :

Je suis tombée sur ce livre consacré aux poupées American Girl totalement par hasard, au moment de sa sortie en 2016. A l’époque, je n’ai pas hésité un instant avant de l’acheter et si je suis contente d’avoir ajouté ce beau livre à ma collection, quelques éléments m’ont tout de même un peu déçue.

Ce livre se présente comme une mine d’informations sur l’histoire de la marque American Girl ainsi que les poupées qui se sont succédé au fil des années, le tout richement illustré. Alors certes, les photos des poupées et de leur univers sont absolument magnifiques et la qualité de l’objet en lui même est irréprochable, mais question contenu, en tant que collectionneuse, je suis un peu restée sur ma faim…

Tout d’abord, l’ouvrage se concentre essentiellement sur la période la plus récente, depuis le rachat de la marque American Girl par Mattel et la réédition des personnages historiques dans la série « BeForever ». Or un collectionneur a plutôt tendance à s’intéresser aux modèles les plus anciens, sur lesquels la documentation est plus rare.

A mon sens, il aurait été intéressant d’organiser l’ouvrage autour de l’évolution qu’a connue la marque, en présentant les principales différences observées entre les versions successives de chaque poupée.

De même, je trouve dommage que dans un ouvrage qui se présente comme la bible du collectionneur de poupées American Girl, on ne trouve aucune astuce pour dater (même approximativement) les poupées et leurs tenues…

Pour la section dédiée à la gamme « Truly Me », bien évidemment, il était impossible de présenter toutes les tenues et tous les accessoires commercialisés au fil des ans. Cependant, là encore il me semble qu’une présentation de l’évolution des tenues de présentation de ces poupées, représentait le minimum attendu.

Enfin, au regard du nombre de modèles différents dans la gamme « Truly Me », un trombinoscope numéroté aurait été bien utile pour pouvoir utiliser ce livre comme outil d’identification.

Bon, j’ai l’air de beaucoup râler comme cela, mais en réalité, je ne regrette pas du tout mon achat. C’est vraiment un très beau livre, très agréable à feuilleter mais j’attendais quelque chose de différent d’un guide « ultime ». Je m’attendais à un véritable guide du collectionneur et je suis tombée sur un ouvrage plus artistique que technique.

NB : ce livre a également été édité en version « augmentée », avec une jaquette différente et quelques pages d’informations et de conseils supplémentaires, en exclusivité pour la chaîne de magasins Costco.

Infos :  American Girl : Ultimate Visual Guide de Erin Falligant, Laurie Calkhoven, Carrie Anton et Valerie Tripp. Paru aux éditions DK Publishing le 6 septembre 2016. 197 pages. ~25€

Rendez-vous sur Hellocoton !

Concours de création de vêtement de poupée – Etain 2019

L’affiche du festival 2019

Depuis 2017, chaque année, le Centre Culturel et Touristique d’Etain organise un concours de création de vêtements de poupée dans le cadre du festival La poupée dans sous ses états.

Cette année, le thème du festival est « Les poupées sortent du cadre ». Les poupées présentées au concours devront donc avoir revêtu leur plus belle tenue de sortie et être mises en scène sortant d’un cadre en bois.

Tous les participants verront leur modèles présentés dans un défilé en présence de Sylvia Natterer, le 24 novembre 2019 et les plus belles tenues seront récompensées.

Il est donc grand temps de vous atteler à l’ouvrage si vous souhaitez participer !

Retrouvez toutes les infos (règlement du concours, bulletin d’inscription,…) sur la page Facebook du Centre Culturel et Touristique d’EtainRendez-vous sur Hellocoton !

Butin de Rentrée – Carcassonne, La Trivalle – 2019

Après un été consacré à nos déménagements respectifs, nous sommes ravies de vous retrouver pour de nouvelles fiches et de nouveaux partages de nos butins.

Notre butin du jour à Carcassonne !

En cette veille de Rentrée des classes, nous avons opté pour une valeur sûre : le vide-grenier de la Trivalle à Carcassonne. Il y a deux ans, j’étais rentrée de ce déballage les bras chargés de poupées. L’année dernière, nous avions malheureusement raté cet événement en raison de soucis sur les lignes de train ; alors cette année, pas question de passer à côté !

Lire la suite « Butin de Rentrée – Carcassonne, La Trivalle – 2019 »

Un baigneur Corolle – 1980 à 1985

La maison Corolle a sorti de nombreux bébés pour le bain. Voici le premier de cette longue série :

Le premier baigneur Corolle

Son visage vous rappelle forcément celui de Bébé chéri ou de Nouveau né, mêmes petits yeux dormeurs d’un bleu intense, même moue…

Ce baigneur de 42 cm tout en vinyle est marqué dans la nuque Carole 80 made in France ; il s’agit d’un des premiers moules issu des dessins de Catherine Refabert.

Ses cheveux sont gravés.

Des yeux magnifiques

Ce gros baigneur figure sans discontinuer dans les catalogues de 1980 à 1985.

Au catalogue du Printemps 1980, il est présenté dans une jolie tenue claire composée d’un bloomer rayé bleu et blanc et d’une brassière assortie. Il est vendu 139 F (soit 62 € au 30 avril 2019).

Au cours de ces six années de présence aux catalogues, ce baigneur a changé de tenue puis de nom.

Aux catalogues de 1981 et 1982, il est vendu seul, vêtu de la tenue décrite ci-dessus, ou en coffret avec ses accessoires.

Dans celui de 1983, toujours présenté comme un baigneur, il est vêtu d’une barboteuse en liberty bleu à col brodé.

En 1984 et 1985, il devient un « bébé pour le bain. » Il est alors vêtu d’un peignoir blanc bordé d’un biais rouge.

En 1985, habillé comme en 1984, il est accompagné de son frère aux cheveux d’ange implantés qui le remplace les années suivantes.

J’aurais aimé déterminer avec plus de précision l’âge de mon baigneur ou de mon bébé pour le bain et  j’aurais peut-être pu y parvenir si j’avais pu voir plus nettement les yeux de ces bébés dans les catalogues, car c’est sans doute dans leur couleur que réside la petite différence qui marque le passage d’une époque à une autre.

A moins que le marquage dans la nuque ne permette aussi de dater ces gros bébés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kichou – Gégé – 1968

Kichou est drôle, gaie et espiègle ; elle suit partout. C’est ainsi que le catalogue Gégé de 1968 présente cette petite poupée de 30 cm en vinyle (sa tête et ses bras) et polyethylène (son corps et ses jambes) montée par emboîtement.

Kichou qui vous suit partout

Lors de ma première rencontre avec Kichou, j’ai tout de suite remarqué son regard vif et ses très longs cheveux implantés blonds cendrés. Un petit tour du côté du catalogue et la demoiselle a retrouvé sa coiffure d’origine qui n’est pas banale.

Au catalogue Gégé de 1968, Kichou était vêtue d’une petite robe très courte de couleur vive qu’elle portait sur un panty aux coloris non moins éclatants. Ses chaussures étaient également de couleur vive. Elle était vendue avec son trousseau qui se composait d’une cape, d’un foulard assorti à sa robe, d’un sac et d’une paire de chaussures de rechange plus sobre.

Au Bon Marché pour Noël 1968, Kichou était vendue 25 F, soit environ 31 € au 30 avril 2019;

J’ai adopté ma poupée vêtue du pantalon qu’elle porte toujours, qui lui va très bien et qui a été réalisé dans une étoffe semblable à celle de ses petites robes d’origine. Je me demande si ce pantalon ne pourrait pas être le sien et faire partie d’une tenue d’une autre année.

La coiffure originale de Kichou

Kichou est marquée dans la nuque : Gégé BU7 et dans le dos CC9 made in France.

Elle a de grands yeux dormeurs bleus ; ses sourcils sont classiques, ils sont dessinés d’un seul trait.

Rendez-vous sur Hellocoton !