Tenue poupée Modes & Travaux – mai 2020

Cette petite robe proposée dans le Modes & Travaux n°1434 de mai 2020 m’a donné bien du fil à retordre depuis sa parution dans le magazine !

tenue poupée Modes & Travaux mai 2020

Tout d’abord, j’ai bien cru que je n’arriverai jamais à mettre la main sur un coupon du tissu d’origine, un charmant polyester fleuri très vite tombé en rupture de stock définitive dans le coloris préconisé : bleu marine. Heureusement, ma patience a été récompensée et grâce à Martine J., membre du Ouest Poupées Club et créatrice de kits pour poupées Modes & Travaux, j’ai enfin pu mettre la main sur le Graal !

Côté réalisation, pas mal de petites subtilités techniques étaient au rendez-vous, avec notamment les revers des manches à fixer à la main, un embu assez important à répartir au niveau des épaules (faire et défaire c’est toujours travailler…), une fente à l’avant du corsage plutôt périlleuse à réaliser et des œillets dont la pose m’a donné des sueurs froides (trop peur de gâcher tout le travail précédemment accompli).

Côté tissu, si j’aime le tombé parfait de ce polyester et son délicat motif, il m’a lui aussi posé quelques difficultés car il ne tient pas en place et ne supporte pour ainsi dire pas le fer à repasser. Cela n’est pas gênant une fois le vêtement terminé car le tissu est en réalité pratiquement infroissable, mais en cours de réalisation, lorsque l’on veut marquer un pli ou bien ouvrir une couture, la tâche s’avère compliquée…

L’ouvrage achevé, même si je m’en suis pas trop mal tirée par rapport au modèle et à toutes les nouveautés que comportait pour moi ce patron, je suis assez déçue du résultat. Autant cette petite robe m’avait plu dans le magazine et chez les copinautes (ici ou ), autant la voyant maintenant « en chair et en os », je suis beaucoup plus dubitative.

Je ne suis pas du tout fan de cette taille haute (et pourtant je suis une véritable Austen-addict, désespérée que la mode Empire… ne soit plus à la mode) assortie à une jupe si courte et ample. Je trouve la résultat très peu gracieux. Emilie est déjà une poupée potelée, ce modèle finit de la « tasser ». Au mieux, on dirait une robe de grossesse !

page poupée Modes & Travaux mai 2020

Infos : patron et explications : revue M&T n°1434 de mai 2020 – tissu : polyester satiné Pearl Peach Bouquet bleu marine by Penelope – Ma petite mercerie.

Catalogue CR (Clodrey) – collection 1980 – poupées-peluches

catalogue poupées peluches Clodrey CR 1980

Nous vous proposons de feuilleter aujourd’hui l’un des derniers catalogues arrivés dans notre collection. Sitôt arrivé, sitôt scanné et partagé (ou presque) !

Découvrez en images la collection 1980 des poupées et peluches CR, la gamme rétro (et luxe ?) de la maison Clodrey. Ce catalogue, édité pour les revendeurs est complet avec son feuillet tarif sur quatre pages.

Enfin, si vous souhaitez découvrir le catalogue Clodrey « général » de l’année 1980, vous pouvez vous rendre sur ce site.

Lire la suite « Catalogue CR (Clodrey) – collection 1980 – poupées-peluches »

Dernier né – Clodrey – 1973-1974

poupon Clodrey Dernier Né

Dans la série des poupons Clodrey sexués « Dernier né », voici le troisième modèle, sorti en 1973.

Comme ses frères aînés, dernier né mesure environ 40 cm ; il est tout en vinyle et est entièrement monté par emboîtement.

Nous vous le présentons vêtu d’une chemise Clodrey qui pourrait bien constituer sa tenue d’origine même si nous n’en avons pas trouvé la preuve dans les catalogues.

Lire la suite « Dernier né – Clodrey – 1973-1974 »

Poupée de France – Bella – 1975

« Elle était tellement belle ma poupée de France » chantait Rika Zaraï en 1975.

La même année Bella sortait une poupée rétro au teint de porcelaine et aux grands yeux bleus comme dans la chanson, également appelée Poupée de France.

Afin de promouvoir cette poupée, la société perpignanaise a signé un contrat avec la chanteuse : Bella octroyait à Rika Zaraï un pourcentage sur les ventes de la poupée que celle-ci reversait aux personnes porteuses de handicap de l’hôpital de Garches.

Un chèque de 61 598, 92 F (33 484 € au 30 juin 2020) a ainsi été remis en février 1979 au Président de l’association des loisirs et d’entraide des handicapés de l’hôpital de Garches par Jean Sala, le président de la société Bella.

Lire la suite « Poupée de France – Bella – 1975 »