Le journal des petites filles de Modes & Travaux #36 – avril 1956 (Michel)

Au milieu de mes cousettes de confinement, j’ai eu envie de varier les plaisirs en suivant -avec plus ou moins de succès- la leçon de broderie proposée dans le magazine Modes & Travaux n°665 d’avril 1956.

Ce mois-là, la revue proposait à ses jeunes lectrices de coudre une tenue de nuit pour Françoise et de broder un service de table pour Michel.

le journal des petites filles de modes & travaux avril 1956
Comme nous n’avons pas de Michel SNF dans notre collection, c’est son cousin Jacky qui a pris la pose.

Celui-ci se compose d’un set de table, d’un bavoir et d’une petite pochette pour ranger le tout. Les lectrices pouvaient confectionner elles-mêmes ces articles ou bien les acheter auprès de la revue en kit prêt à broder.

J’ai pour ma part rapidement confectionné les trois pièces dans un reste de toile à drap. Contrairement à la fois où je suis lancée dans la confection d’une robe pour Françoise, j’ai opté pour une piqûre machine puisque le support pouvait être acheté tout prêt.

Une fois cousues, les 3 pièces m’ont semblé bien petites et je me suis un instant demandé si je ne m’étais pas trompée en taillant mon tissu. Mais non, tout était juste.

Puis je me suis lancée dans la broderie et j’ai alors trouvé les différents éléments de cette parure déjà bien assez grands au regard du jeu de patience qui m’attendait !

Toute la broderie s’exécute au point de tige ; une grande première pour moi. Si, au cours de mon adolescence, j’ai brodé plusieurs ouvrages au point de croix, je n’avais encore jamais pratiqué le point de tige.

Sans grande difficulté technique, toute la complexité de cet ensemble repose dans la régularité des points et l’harmonieuse disposition des lettres et maisonnettes.

Quelques repères placés au feutre auto-effaçable m’ont permis de grossièrement calibrer mes motifs mais j’y suis globalement allée à main levée…

J’ai réalisé – un peu tard- que pour plus de régularité, j’aurai pu prendre le temps de reporter soigneusement le motif sur mon tissu avec un crayon à pointe fine ou encore de le tracer sur un morceau de papier de soie que j’aurais ensuite temporairement fixé à mon support…

Au final, si mes lettres sont assez éloignées du modèle et manquent de fluidité, je suis plutôt fière de moi. L’ensemble me plaît tel qu’il est avec ses défauts et j’ai adoré broder cette parure. En plus, j’ai appris un nouveau point de broderie que j’ai eu l’occasion de réutiliser peu de temps après pour d’autres projets.

Côté fournitures, le coton brillanté d’Alger C.B. à la Croix* ne se trouvant aujourd’hui qu’assez difficilement (en vide-greniers ou dans des merceries en ligne spécialisées), j’ai dû improviser en m’inspirant des couleurs de la photographie.

J’ai donc choisi trois nuances qui me semblaient assez proches de l’original dans mon stock de fils moulinés DMC. En revanche, j’ai lu trop vite les consignes et ai exécuté ma broderie avec 3 fils au lieu de 2…

Page poupée Modes & Travaux avril 1956

Infos : patron et explications : revue M&T n°665 d’avril 1956 – tissu : chute de toile de coton blanche issue de mon stock personnel – fils à broder : mouliné DMC 117 coloris 350, 702 et 824.

* : le coton d’Alger est simplement l’ancien nom du fil de coton mouliné à six brins. Quant à l’expression « C.B. à la Croix », il s’agit de la marque déposée par Claude-Julien Bresson, fondateur de la Société française des cotons à coudre en 1825. En 1961, cette société fusionne avec DMC. Vous trouverez plus d’infos sur cette page.

2 commentaires sur « Le journal des petites filles de Modes & Travaux #36 – avril 1956 (Michel) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.