Bébé Raynal – Raynal – 1972-1974

poupon Raynal électrique à corps souple

Nous vous présentons aujourd’hui un poupon Raynal électrique que l’on croise dans les catalogues à partir de 1972 mais que nous peinons à identifier avec certitude.

Il figure par exemple au catalogue Jouets 72 de la Samaritaine  en tant que bébé Raynal imitant le vrai bébé, parle rit et bouge la tête. Il mesure 56 cm et coûte 130 F, soit 125 € de février 2017*. La même année, Jouéclub propose un bébé Raynal qui « pleure, parle et rit » au prix de 135 F, soit 129 €*. Sa taille n’est pas précisée et on ne sait pas non plus s’il bougeait la tête.

Enfin, en 1974 pour les Nouvelles Galeries, ce poupon électrique porte le nom de Dolly, « remue la tête, parle et rit », mesure 58 cm et coûte 175 F, soit 136 €*.

Si ces trois poupons repérés dans les catalogues étudiés ont bien le même visage, difficile d’affirmer s’ils étaient dotés du même système.

Ce qui est certain, c’est que notre poupon mesure 55 cm, a la tête et les membres en vinyle et le corps en toile orange bourrée d’un bloc de mousse de polyuréthane.

Il est simplement marqué dans la nuque :

RAYNAL

Ses cheveux sont implantés, coiffés avec une très longue frange et une choupette et ses yeux sont dormeurs. Notre poupon a les cheveux bruns et les yeux noisette.

Une fermeture éclaire placée sur le ventre du poupon permet d’accéder à un mécanisme de marque Hetro, pour y insérer une pile. On déclenchait le mécanisme par une pression dans le dos du poupon. Malheureusement, chez notre poupon, celui-ci est hors-service. Nous n’avons donc pas pu vérifier ses fonctions exactes.

Seules certitudes, un haut-parleur présent sur son torse lui permettait d’émettre des sons et sa tête était bien mobile : elle grince sur son axe dès qu’on la manipule.

poupon Raynal électrique

Adopté nu, nous avons vêtu notre poupon d’une robe Caprice blanche pour coller au mieux au style des tenues observées dans les catalogues. Chez Jouéclub, il portait une robe en broderie anglaise blanche, pour la Samaritaine une robe en organdi plissé et aux Nouvelles Galeries une robe en coton blanc rebrodé.

En 1976, après le rachat de la marque Raynal par la Jamarex, ce bébé électrique est commercialisé sous le nom de Valérie. Valérie se distingue de ses aînés par ses cheveux longs et son mécanisme placé dans le dos.

poupon raynal électrique non identifié

Enfin, histoire de corser le mystère, nous possédons un poupon identique même avec une coupe de cheveux beaucoup plus courte. Brun aux yeux gris (les mêmes que ceux de Praline Clodrey en 1970), son mécanisme est également HS.

Dans son livre, Elisabeth Chauveau indique 1969 comme année de naissance du Bébé Raynal qui rit, pleure et bouge la tête. Ce modèle plus ancien, que nous n’avons pas encore croisé dans la documentation à notre disposition, pourrait-il correspondre à notre second poupon ?

*prix actualisés en tenant compte de l’inflation mesurée par l’INSEE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.