Mes poupées Brind’Or – Clodrey – 1956 –

Les deux poupées Clodrey que je vous présente ce soir ont obtenu l’oscar du jouet en 1956 pour la qualité de leur chevelure « enracinée, indéfrisable et lavable ».

Ces poupées innovantes, imaginées par Claude Réfabert portent le charmant nom de Poupées shampoing Brind’or.

Ma petite Brind’or a perdu ses cils à l’œil droit mais a conservé tout son charme.

Ce sont les premières poupées françaises à cheveux implantés, en clorène. Les cheveux de ces poupées pouvaient désormais être lavés (les poupées Brind’or étaient d’ailleurs vendues avec un berlingot de shampooing Dop) et coiffés.

Ces poupées ont la tête et les bras élastiqués, et les jambes emboîtées.

Elles sont marquées dans le dos polyflex et portent le timbre de la marque.

Tout en polyflex, les poupées « Brind’or » existent en plusieurs tailles d’après les catalogues : 35, 40 ou 50 cm.

La poupée présentée ci-dessus porte une robe en feutrine. Les cheveux « Brind’or », malgré leur nom pouvaient être blonds ou bruns.

Pour preuve, voici une demoiselle brune de 40 cm aux magnifiques yeux gris :

dsc_0207

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.