Les adoptés du Festival Européen de la Poupée 2019

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Le Festival Européen de la poupée de Salon-de-Provence se tenait hier, 2 mars, et se poursuit aujourd’hui.

Nous y étions hier dès l’ouverture à 10 h et il y avait déjà beaucoup de visiteurs. Les exposants étaient également nombreux répartis dans les trois salles de l’espace Charles Trenet.

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Nous avons passé un très agréable moment même si les poupées vintage semblaient moins nombreuses que d’habitude, surtout du côté des Clodrey et des Gégé.

La marque Corolle qui fête, cette année, son quarantième anniversaire, était plutôt bien représentée, mais les modèles des années 80 et 90 se faisaient rares.

Samy Odin, le propriétaire-fondateur du Musée de la poupée à Paris qui a fermé ses portes en 2017, était là pour représenter Chérubins, sa boutique d’objets de collection et présenter quelques très jolies poupées de différentes époques dont certaines sur le thème du salon « joyeux Noël ».

Enfin, plusieurs stands présentaient des bébés reborn très réalistes qui ont suscité des réactions très diverses chez les visiteurs.

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Après avoir parcouru les allées du salon à la recherche de poupées Clodrey ou Corolle absentes de nos collections respectives, notre choix s’est porté sur de bien jolis modèles.

Ils ont tous accepté de prendre la pose pour vous, en attendant le train du retour.

Notre butin du Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Ils sont au nombre de six : Trois poupées Clodrey, deux Corolle et une Gégé.

Parmi les Clodrey, il y a une Stéphanie aux cheveux coupés et au ventre percé de nombreux petits trous. Je pense qu’elle était originellement vêtue d’un costume folklorique qu’elle a malheureusement perdu.

Il y a aussi Mikou l’esquimaude, une poupée du monde de 1973 qui va bientôt rejoindre ses deux soeurs Fleur de Rosée et Magali.

Et enfin un petit inconnu très sympathique marqué dans la nuque Clodrey 2014 7025 2.

Nos nouvelles Clodrey adoptées à Salon de Provence

Chez Corolle, notre déjà grande famille s’est agrandie avec Claire Corolle Cup de 2002 (ici vêtue de l’ensemble jupe jean mode de 2010) et Coquette Rousse Paris en fête de 2014 en tenue d’origine complète.

Deux sœurs Corolle aux visages très semblables

Enfin chez les poupées Gégé, c’est Claudine, dans une autre tenue Gégé que celle présentée au catalogue de 1974, qui va bientôt retrouver mes autres Yette de Montbrison. Elle apporte en cadeau à l’une de ses grandes soeurs, les Caroline, une jolie paire de chaussures.

Claudine ramène de jolies chaussures à ses sœurs.

En sortant du salon, nous avons pris le flyer du prochain Antic Toys qui se tiendra à Salon le 20 octobre 2019.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aurélie -Gégé – A partir de 1975

Comme Justine, Aurélie est une Yette de Montbrison. Elle apparaît au catalogue de 1976.

Aurélie, une Yette de Montbrison de 1976 – Photo collection particulière

Aurélie est une poupée de 48 cm en tissu bourré ; seules sa tête et ses mains sont en vinyle.

Elle est marquée dans la nuque : Gégé CT6.

Ses yeux dormeurs sont noisette et ses longs cheveux implantés sont blonds.

Aurélie,une Yette de Montbrison aux pieds en liberty – Photo collection particulière

Aurélie portait une robe longue en liberty assortie au tissu de ses pieds sur un pantalon blanc bordé de dentelles et orné de rubans noirs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Justine – Gégé – Après 1976

Justine est une Yette de Montbrison comme indiqué au dos de sa boîte grise à fenêtre.

Justine, une Yette de Montbrison

Les « Yette de Montbrison » forment une collection particulière de poupées  Gégé, créée au milieu des années 70 par Juliette Giroud, l’épouse du fondateur de la marque.

Ces poupées de tailles diverses peuvent être en vinyle, à corps bourré, en chiffon et même pour certaines en porcelaine.

Elles sont aussi appelées « demoiselles du temps passé« .

Elles apparaissent au catalogue en 1974 et sont alors sept :  Séraphine, Péroline, Pauline, Adeline, Claudine, Camomille et Pétronille.

En 1975, elles sont huit : Angéline, Amélie, Aurélie, Sidonie, Ludivine, Adeline, Amandine et Claudine

En 1976, elles sont 13 : Amélie, Aurélie, Florentine, Ludivine, Géraldine, Séverine, Mélusine, Camomille, Claudine, Pauline, Péroline, Pétronille et Séraphine.

Justine qui ne figure pas parmi ces listes et que je n’ai pas encore trouvée sur un catalogue a donc dû voir le jour en 1977, 1978 ou 1979, au moment de la disparition de la marque.

Justine en habit d’origine – Collection particulière

Justine est une grande poupée de 50 cm, aux cheveux implantés longs et bruns et aux yeux dormeurs noisette.

Seules sa tête et ses mains son en vinyle, le reste de son corps est en tissu bourré.

Elle est marquée dans la nuque : Gégé CK4.

Justine est entièrement vêtue d’origine ; elle a seulement perdu sa charlotte assortie à son tablier.