Calendrier de l’avent – jour 3

Troisième jour de notre calendrier de l’avent, troisième mini-catalogue. Aujourd’hui ce sont les poupées Gégé qui sont à l’honneur et plus particulièrement les poupées Yette de Montbrison.

Si toutes les poupées de ce catalogue ne sont pas nommées et si leur taille n’est jamais mentionnée, ce petit catalogue permet tout de même de découvrir la variété des poupées et des tenues proposées en 1975 dans cette gamme.

Lire la suite « Calendrier de l’avent – jour 3 »

Poupée mystère #17

poupée Yette de Montbrison

C’est une petite poupée Gégé qui, ce soir, a oublié son prénom.

Elle ressemble beaucoup à Claudine, une poupée de la série des poupées romantiques Yette de Montbrison figurant aux catalogues Gégé de 1974 et 1975.

Cependant, Claudine est présentée vêtue d’un sarrau noir à liseré rouge et col blanc tandis que notre poupée mystère est vêtue d’une robe rétro à motif fleuri, sur laquelle est fixé un tablier blanc bordé de dentelle.

Alors qui est-elle ?

Lire la suite « Poupée mystère #17 »

Aurélie – Gégé – 1975

Comme Justine, Aurélie est une Yette de Montbrison. Elle apparaît au catalogue de 1976.

Aurélie, une Yette de Montbrison de 1976 – Photo collection particulière

Aurélie est une poupée de 48 cm en tissu bourré ; seules sa tête et ses mains sont en vinyle.

Elle est marquée dans la nuque : Gégé CT6.

Ses yeux dormeurs sont noisette et ses longs cheveux implantés sont blonds.

Aurélie,une Yette de Montbrison aux pieds en liberty – Photo collection particulière

Aurélie portait une robe longue en liberty assortie au tissu de ses pieds sur un pantalon blanc bordé de dentelles et orné de rubans noirs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Justine – Gégé – Après 1976

Justine est une Yette de Montbrison comme indiqué au dos de sa boîte grise à fenêtre.

Justine, une Yette de Montbrison

Les « Yette de Montbrison » forment une collection particulière de poupées  Gégé, créée au milieu des années 70 par Juliette Giroud, l’épouse du fondateur de la marque.

Ces poupées de tailles diverses peuvent être en vinyle, à corps bourré, en chiffon et même pour certaines en porcelaine.

Elles sont aussi appelées « demoiselles du temps passé« .

Elles apparaissent au catalogue en 1974 et sont alors sept :  Séraphine, Péroline, Pauline, Adeline, Claudine, Camomille et Pétronille.

En 1975, elles sont huit : Angéline, Amélie, Aurélie, Sidonie, Ludivine, Adeline, Amandine et Claudine

En 1976, elles sont 13 : Amélie, Aurélie, Florentine, Ludivine, Géraldine, Séverine, Mélusine, Camomille, Claudine, Pauline, Péroline, Pétronille et Séraphine.

Justine qui ne figure pas parmi ces listes et que je n’ai pas encore trouvée sur un catalogue a donc dû voir le jour en 1977, 1978 ou 1979, au moment de la disparition de la marque.

Justine en habit d’origine – Collection particulière

Justine est une grande poupée de 50 cm, aux cheveux implantés longs et bruns et aux yeux dormeurs noisette.

Seules sa tête et ses mains son en vinyle, le reste de son corps est en tissu bourré.

Elle est marquée dans la nuque : Gégé CK4.

Justine est entièrement vêtue d’origine ; elle a seulement perdu sa charlotte assortie à son tablier.