Régine – Clodrey – 1968-1969

poupée Clodrey mannequin Régine taille articulée

Régine est une poupée Clodrey maxi-mannequin articulée à la taille. Elle est, a priori, sortie des ateliers Clodrey en 1968 mais nous ne l’avons, à ce jour, rencontré dans aucun catalogue commercial.

En revanche, elle figure sur les cartes postales Clodrey attribuées à 1969 que nous vous avons présentées il y a quelques mois. Régine est représentée deux fois sur celles en notre possession :

  • sur la carte n°9 – série poupées-  Régine et son trousseau ;
  • sur la carte n°18 – série trousseau Régine – 8 habillages pour Régine

Régine mesure 45 cm. Sa tête et ses bras sont en vinyle. Son corps et ses jambes sont en polyéthylène. Elle est entièrement montée par emboîtements, sauf sa taille qui est élastiquée. Cet ingénieux système lui permet de prendre diverses attitudes naturelles… ou de danser le twist !

D’ailleurs, un macaron en papier doré collé sur ses vêtements indiquait « j’ai la taille fine je suis articulée coucou Clodrey Modèle déposé« .

Régine est marquée dans la nuque en italique :

Clodrey

Ses yeux coucous à mouvement indépendant sont dormeurs et ses longs cheveux sont implantés. Ses sourcils classiques sont dessinés en arc de cercle.

Les deux poupées présentées, l’une aux yeux bleus, l’autre aux yeux verts n’ont pas exactement la même coiffure. La poupée aux yeux verts possède une longue mèche sur le dessus du crâne, absente chez sa jumelle. On trouve la même différence chez Agathe et Françoise, deux autres poupées poupées Clodrey de la même époque.

poupée Clodrey Régine maxi-mannequin taille articulée

Nos deux Régine sont vêtues d’origine de la même robe dans des coloris différents. Leur robe ne figure pas dans les cartes postales en notre possession mais nous avons croisés une poupée neuve ainsi vêtue lors de nos pérégrinations virtuelles. Nous avons ainsi découvert que l’une d’entre elles a perdu ses chaussettes (sans doute roses) et qu’elles ont toutes deux égaré leur béret.

Côté chaussures, la poupée neuve que nous avons croisée portait des mocassins. Sur les cartes postales, on peut voir que Régine pouvait également porter des chaussures Clodrey à bride ou encore des bottes.

A l’extrême fin des années 60, Régine aurait pu rivaliser avec Cathie de Bella ou Dolly de Gégé. Toutes les trois sont de grandes poupées mannequins mais si Cathie et Dolly ont connu un immense succès, tout au long des années 70, voire au début des années 80 pour Cathie, la carrière de Régine a été beaucoup plus discrète et très brève.

Elle a tout de même eu les honneurs du magasine Femmes d’aujourd’hui qui l’a proposé comme poupée à trousseau sous le nom de Michèle mais ce sera l’objet d’un prochain article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.