Felicity, une jeune fille indépendante – Nadia Tass – 2005

1774, Williamsburg Virginie, la Guerre d’indépendance des Etats-Unis couve et loyaliste ou patriote, chacun doit choisir un camp, quitte à tourner le dos à sa famille.

La jeune Felicity, 10 ans, semble quant à elle plus préoccupée par les chevaux -et en particulier Penny, une jument maltraitée qu’elle désire sauver de son maître brutal- que par les événements qui agitent la colonie.

Ses parents, de riches commerçants, espèrent, quant à eux faire de Felicity une parfaite demoiselle maîtrisant l’art de servir le thé et de danser le menuet en compagnie. Refusant de céder au chaos ambiant, ils se lient d’amitié avec la famille de deux jeunes filles fraîchement arrivées d’Angleterre et profondément loyalistes : Elizabeth et Annabelle Cole.

Vous ayant présentée la poupée American Girl Felicity Merriman le mois dernier, je me devais de vous parler du film réalisé à son sujet. Malheureusement, si j’ai beaucoup aimé les autres films American Girl que j’ai pu voir, celui-ci ne m’a pas vraiment conquise.

J’étais très curieuse de découvrir ce film, car ayant suivi un cours d’histoire des Etats-Unis passionnant à la fac, je suis toujours contente d’apprendre de nouvelles petites choses sur le sujet. Si j’ai donc apprécié de découvrir cette époque retranscrite dans ce film, l’histoire, quant à elle, ne m’a pas totalement convaincue.

En fait, je me suis un peu ennuyée, car il ne se passe pas grand chose pendant 1h20… Felicity monte à cheval, sert le thé, danse, désobéit à ses parents… et c’est à peu près tout.

D’autant plus que c’est un personnage que je n’ai pas forcément trouvé très sympathique : Felicity se montre souvent irréfléchie et entêtée. Malheureusement aucun autre aspect de son caractère ne vient équilibrer ces défauts pour la rendre plus touchante à mes yeux.

Je comprend le souhait de l’auteure et de la scénariste de donner en modèle un personnage fort et désireux de se libérer des contraintes qui lui sont imposées par sa condition mais le portrait n’est pas assez nuancé à mon goût.

J’aurais aussi aimé que ce film mette un peu plus en avant les problématiques de l’époque et notamment la place des esclaves dans la société…  C’est l’époque coloniale en Virginie : il y a donc des esclaves or il n’est jamais question d’eux, alors même qu’une partie du film se déroule dans une plantation…

Il y a bien des employés Noirs, à la plantation, dans les maisons et magasins, mais le film ne les montre que de très loin et n’insiste jamais sur eux ou leur statut : esclaves ou hommes et femmes libres exerçant une activité salarié ? Les deux statuts ont coexisté et j’ai vraiment trouvé dommage que ce film élude totalement le sujet.

Certes, l’histoire d’Addy, qui se déroule un siècle plus tard, est justement là pour aborder spécifiquement cette question, mais au vu du contexte historique de l’histoire, il aurait été intéressant d’en parler même très brièvement…  Par exemple dans le film consacré à Samantha, même si c’est très bref et édulcoré, on voit le fonctionnement des orphelinats et les conditions de travail des enfants dans les usines.

Bref, un film sympathique mais qui aurait pu être un peu plus engagé à mon goût pour gagner en profondeur et en intérêt. Enfin, petite anecdote sympathique : les fans de Smalville auront le plaisir de reconnaître le père de Clark Kent dans le personnage du Papa de Felicity.

Infos : Felicity : An American Girl Adventure. Film réalisé par Nadia Tass d’après un scénario d’Anna Sandor et les livres de Valerie Tripp . Sortie US : 29 novembre 2005. Titre français : Felicity : une jeune fille indépendante. Durée : 85 minutes.

Distribution : Shailene Woodley (Felicity Merriman), Kevin Zegers (Ben Davidson), John Schneider (M. Edward Merriman), Marcia Gay Harden (Mme Martha Merriman), Lynne Griffin (Lady Templeton), Katie Henney (Elizabeth Cole), Juliet Holland-Rose (Annabelle Cole), Geza Kovacs (Jiggy Nye).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.