Quatre demoiselles – Bella – Fin des années 50-Début des années 60

Ces quatre jolies jeunes-filles ont un nom de famille – Bella – mais pas de prénoms.


Jusqu’au milieu des années 60, la plupart des poupées Bella n’avaient pas de prénom. Elles étaient répertoriées à l’usine de Perpignan par un numéro de série, composé souvent d’une lettre suivie de chiffres indiquant la taille de la poupée, son habillage ou sa coiffure.

Ma lecture attentive du Grand livre des poupées Bella d’Anne-Marie Porot – Édition de 2001 – ne m’a pas permis de déterminer avec certitude à quelle série appartiennent ces quatre poupées qui se ressemblent comme des sœurs et ne distinguent que par leurs tailles (60 cm pour les deux plus grandes et 50 cm pour les deux autres).

En revanche je les ai rencontrées dans des catalogues de grandes enseignes de l’époque où elles étaient désignées par des prénoms qui leur avaient été attribués par les magasins dans lesquelles elles étaient vendues.

Ainsi au Louvre en 1959, le modèle en 60 cm s’appelait Claudette et Marie-Claude l’année suivante. Au début des années 60, cette grande poupée s’appelait Josiane au Bon Marché.

Le modèle en 50 cm s’appelait Nathalie au Louvre en 1960 et Noëlle ou Sophie au Bon Marché à la même époque.

Vêtue d’une simple combinaison Bella en nylon cloqué

Ces quatre poupées marquées dans le dos Bella made in France breveté SGDG sont en alkatène à l’exception de la tête qui est en vinyle.

Leur tête est emboîtée et leurs membres élastiqués. Leurs yeux à coque sont dormeurs et indépendants. Leurs cheveux courts en clorène sont implantés.

Toutes les quatre parlent grâce à système à voix par retournement mais aucune ne marche.

Ce sont toutes des poupées très élégantes aux grandes mains fines. La poupée à la robe rouge est entièrement vêtue d’origine dans une tenue vraisemblablement de 1961 ; la robe verte de sa sœur a été refaite à l’identique par une habile couturière il y a une vingtaine d’années.

La robe aux fleurs brodées est une robe Bella, probablement la robe d’origine de la poupée.

Ces grandes poupées étaient vendues au début des années 60 une cinquantaine de francs (soit 84 € au 31 décembre 2019) pour le modèle en 60 cm et une trentaine de francs (soit 50 € au 31 décembre 2019) pour le modèle en 50 cm.

3 commentaires sur « Quatre demoiselles – Bella – Fin des années 50-Début des années 60 »

  1. Ha ces poupées Bella, me font toujours rêver, j’en ai quelques unes… et je ne me lasse pas de les regarder…. Tout un passé qui resurgit.
    Bonne semaine.. et merci encore.

    J'aime

  2. Je suis collectionneuse de poupées anciennes…je possède plusieurs Clodrey …Bella.Gege….Raynal….je dois me résigner aujourd’hui à me séparer de certaines …si ça vous intéresse .. je peux vous proposer les Clodrey…parce que pour le moment je vais garder les Bella….et QUE les bella…je vous donne mes coordonnées plus bas…au plaisir

    J'aime

    1. Merci beaucoup d’avoir pensé à nous ; c’est très gentil. Cependant, nous n’achetons ni ne vendons rien depuis le blog. Ce serait trop compliqué à gérer au regard du nombre de sollicitations que nous recevons chaque semaine.
      En revanche, on passe tous les jours sur ebay et leboncoin, alors n’hésitez pas à y déposer des annonces.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.