Changer les élastiques d’une poupée American Girl

[tuto initialement publié en janvier 2017 sur une autre plateforme]

Lorsque l’on achète une poupée American Girl d’occasion, a fortiori lorsqu’il s’agit d’un modèle qui a déjà quelques années, il arrive que les élastiques faisant fonctionner ses articulations soient totalement distendus. Il s’agit d’un signe tout à fait courant et normal d’usure qui s’observe parfois précocement si la poupée a été longtemps conservée en position assise.

Jeune adolescente, j’ai appris avec mes grands-parents à changer les élastiques des poupées et baigneurs tout en matière plastique. Le système est à peu près toujours le même et c’est une opération plutôt simple quand on a pris le coup de main.

Dans le cas des poupées American Girl, la situation est un peu différente car il s’agit de poupées souples articulées au membres montés sur des rotules élastiquées cachées dans le rembourrage.

Un système que je ne maîtrisais donc pas du tout mais je me suis lancée car aussi bien Zoey que Josefina ne tenaient plus debout tant les articulations de leurs jambes étaient lâches. Pour ce faire, j’ai acheté un kit de matériel et d’instructions commercialisé par la marque bavas dolls (qui ne semble plus en activité en 2020).

Le kit de restauration – © photo Bavas Dolls

On y trouve, entre autres choses, une pince hémostatique, de l’élastique rond d’un diamètre assez important et de petites pièces de métal dont j’ignore le nom, ainsi qu’un DVD d’instructions. Il ne reste qu’à fournir des ciseaux, une pince équipée d’un sertisseur (ou crimper), un contenant de grande taille et un sèche-cheveux.

Si l’on suit à la lettre les instructions du DVD et que l’on précède avec calme et méthode, le résultat est absolument parfait : propre et solide. L’opération n’est pas très technique mais requiert une certaine force pour être menée à bien.

NB : on trouve sur youtube des tas de tutos conseillant simplement de nouer un élastique à cheveux autour de l’articulation. La méthode n’est ni élégante, ni durable et je vous conseille fortement de procéder à un réel changement des élastiques quand cela est nécessaire.

Au vu du travail fourni par le fabricant du kit, je ne vais pas vous détailler toutes les étapes de la restauration, mais simplement vous parler de mon expérience en images.

Pour commencer, il convient d’ôter la tête de la poupée, ce qui peut avoir quelque chose de « traumatisant ». C’est amusant car je n’ai jamais eu de souci en regardant ce type de vidéo, mais lorsque j’ai dû moi-même « décapiter » Josefina, j’ai eu quelques secondes d’arrêt. Dans tous les cas, c’est une opération très simple car il suffit de dénouer le cordon resserrant le cou de la poupée.

Josefina prête pour l’opération

Il faut ensuite retirer tout le rembourrage contenu dans le corps et le stocker précieusement dans un grand contenant, sans en perdre. La quantité de fibre synthétique que l’on obtient alors est impressionnante par rapport à la taille de la poupée mais c’est cette quantité qui garantit fermeté et équilibre au corps.

Ensuite, il n’y a plus qu’à aller chercher l’articulation que l’on souhaite ré-élastiquer. Les poupées American Girl sont articulées au moyens de capsules de tension dont une partie est cachée à l’intérieur du corps et l’autre à l’intérieur du membre concerné. Elles ne sont pas très faciles d’accès mais le DVD donne plusieurs astuces efficaces.

J’ai eu une petite hésitation au moment de couper l’ancien élastique, par crainte de ne pas réussir à fixer le nouveau. J’aurais eu l’air fine avec une poupée unijambiste… mais j’ai respiré un grand coup et je me suis lancée.

Finalement, je me suis inquiétée pour rien car je n’ai rencontré aucune véritable difficulté si ce n’est que le crimper de ma pince était un poil trop petit pour les pièces de métal fournies. J’ai donc eu un peu de mal, au début, à bien écraser les attaches métalliques. J’ai depuis investi quelques euros dans une pince un peu plus grande et je n’ai plus de difficultés à réaliser cette étape.

Une rotule en cours de ré-élastiquage

Cette étape est essentielle et il ne faut pas hésiter à écraser la pièce fermement en plusieurs endroit afin de bloquer l’élastique même lorsque l’on exerce une tension dessus. C’est un peu le même principe que les perles à écraser utilisées dans certains types de fermoirs en bijouterie, sauf que la pièce en question est beaucoup plus grosse et donc requiert beaucoup plus de force. Les paumes de mes mains s’en souviennent encore !

Ensuite, il n’y a plus qu’à ré-insérer le rembourrage, tout le rembourrage, dans le corps de la poupée, en le répartissant uniformément et en le tassant régulièrement. Tout le rembourrage original doit tenir. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous n’avez pas assez tassé dès le départ et le plus sage est de tout retirer et de recommencer.

Enfin, il est temps de remettre la tête de la poupée dans son orifice et de la fixer en serrant bien fort le cordon prévu à cet effet. Attention, seul le cou de la poupée doit apparaître. On ne doit pas voir du tout la collerette située à la base du cou. Là encore, plusieurs essais peuvent être nécessaires pour obtenir un résultat parfait.

Une poupée aux articulations toniques !

Il est maintenant temps de passer au grand test unanimement utilisé par les collectionneurs : une poupée allongée sur le dos, les quatre membres en l’air doit tenir la position sans problème. Si un membre retombe aussitôt, c’est que son articulation est trop lâche. Ici Josefina se montre en pleine forme !

Bilan, grâce à ce kit, j’ai appris une nouvelle technique de restauration sur poupée et j’hésiterai beaucoup moins à l’avenir à acheter à petit prix des poupées un peu mal-en-point.

Si la réalisation du DVD est un peu artisanale, les instructions sont très claires, faciles à suivre et permettent de parvenir au résultat désiré.

PS : si quelqu’un reconnait les petits tubes de métal employés pour maintenir les élastiques en place et sait me dire sous quel nom je dois les demander en quincaillerie, je lui en serai infiniment reconnaissante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.