Tinnie – Raynal – 1976-1979

⇒ ARTICLE EN CHANTIER ⇐

En 1950, la firme American Character dépose une licence pour la confection de poupées capables de pleurer de vraies larmes. Reprise dans de nombreux pays, au fil des années cette licence a été utilisée pour des poupées de tailles, de noms et de visages très variés.

SI l’apparence de ces poupées change et si le mécanisme est amélioré au fil des années, ce qui ne change pas ce sont ses caractéristiques qui ont fait d’elle une vraie star auprès de plusieurs générations d’enfants à travers le monde.

Tinnie est en effet un bébé plus vrai que nature : après avoir pris son biberon, elle peut pleurer de vraies larmes et mouiller ses couches. Elle dispose aussi d’un imposant trousseau qui s’enrichit d’année en année.

En France, ce « poupon miracle » est commercialisé dès 1967 sous le nom Tiny Pleurs par Bella, comme nous l’apprend Anne-Marie Porot dans son Grand livre des poupées Bella. Ce modèle est très rare.

A partir de 1976, Miro Company rachète la licence, dépose la marque « Tinnie » à l’INPI et donne un nouveau visage à cette poupée qu’elle commercialise sous la marque Raynal sans discontinuer de 1976 à 1979.

A partir de 1980 Kenner prend la suite de Raynal et propose même une grande soeur pour Tinnie : Kattie Style. Tonka

Aujourd’hui, nous vous parlerons uniquement du modèle développé par Raynal.

Tinnie est une poupée de 40 cm tout en vinyle, marquée dans la nuque :

RAYNAL

MADE IN FRANCE

Sa tête est emboîtée de façon classique. En revanche, ses bras et ses jambes sont articulés au moyen de rotules emboîtées sur un squelette intérieur en plastique. Ce montage très particulier permet à Tinnie de prendre tout un tas de postures naturelles et de gigoter comme un vrai bébé.

Tinnie existe à la peau blanche ou noire (à partir de ?). Elle a de courts cheveux implantés, blonds, bruns ou noirs et des yeux dormeurs.

Nous l’avons évoqué en introduction, tout au long de sa période de commercialisation par Raynal Tinnie a disposé d’un imposant trousseau.

En 1979, sa tenue de présentation consiste en une robe en tissu fleuri, resserrée par des smocks à l’encolure et une paire de chaussettes en résille. Le catalogue de la marque propose 8 tenues complémentaires réparties dans deux séries : « tissu » et « layette » (tricot) ainsi qu’une poussette, une baignoire et un couffin en paille à garniture en liberty bleu.

Les poupées Tinnie étaient vendues 63 F en 1978 (soit 33 de nos euros de 2017) et 133 F en 1980 (56 de nos mêmes euros).

Du fait de son succès et de sa longévité, on trouve aujourd’hui énormément de poupées Tinnie sur le marché de l’occasion. Malheureusement, peu d’entre elles sont en bon état. Elles ont pour la plupart été choyées par leurs petites mamans et beaucoup ont les yeux ternis par le calcaire et les cheveux irrémédiablement brûlés par les bains et les coiffages trop fréquents.

*prix actualisés en tenant compte de l’inflation mesurée par l’INSEE.

DSC_0379
Tinnie, la brune aux yeux verts
Tinnie dans sa tenue de présentation de 1976
DSC_0387
Tinnie noire

3 commentaires sur « Tinnie – Raynal – 1976-1979 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.