Paloma – Clodrey – 1965-1969

poupée Clodrey

Un sourire énigmatique « à la Joconde », c’est ce qui caractérise Paloma une très jolie poupée Clodrey née en 1965. On retrouve ce discret sourire chez sa grande sœur Christiane, sa cadette Mistigri ainsi que chez le bébé Mick.

Elle apparaît en tant que nouveauté au catalogue Jeux et Jouets 1965-1966. Son prix n’est pas indiqué.

L’année suivante, vêtue de la tenue Bourrasque, elle est vendue 50 F au catalogue Jouéclub 1966-1967, soit 68€ de mars 2021*. Chez Jeux et Jouets 1967-1968, elle porte la tenue Longchamps et coûte désormais 55 F. Au catalogue Mamanbébé tous les jouets 1968, elle coûte à nouveau 50 F et est disponible en plusieurs habillages.

En 1969, on la trouve pour la dernière fois au catalogue jouets Bravo. Vendue sous le prénom de Pamela, elle ne coûte plus que 36,50 F ou 45 € de début 2021*.

Paloma est une poupée articulée de 45 cm à la poitrine naissante. Sa tête -montée à la japonaise- et ses bras sont en vinyle ; son corps et ses jambes sont en polyflex. Elle est entièrement montée par emboîtements.

Elle est uniquement marquée dans la nuque :

Clodrey

made in France

Paloma a de longs cheveux implantés dont la coiffure varie au fil des années et des yeux dormeurs coucous de deuxième génération. Paloma peut avoir les sourcils classiques ou en vol d’oiseau selon son année de fabrication. De même, au fil des années plusieurs matrices ont été utilisées et toutes les Paloma n’ont pas exactement le même visage. C’est son sourire qui permet de l’identifier sans doute possible.

La notre a les cheveux blonds et des yeux noisette surmontés de sourcils classiques. Elle est donc antérieure à 1967.

paloma_poupee_clodrey

Au fil des années, Paloma a eu une garde-robe variée. La notre porte l’imperméable de la tenue bourrasque. Elle a égaré les bottes blanches assorties à son manteau et porte en attendant des chaussures Glorex.

*prix actualisés en tenant compte de l’inflation mesurée par l’INSEE 

3 commentaires sur « Paloma – Clodrey – 1965-1969 »

    1. J’adore ces poupées, les premières dessinées par Catherine Refabert au début des années 60. Je pense à Mick bien-sûr mais aussi à Christiane et à un gros poupon à corps souple identifié par Samy Odin comme étant Candide. Je pense que c’est un Jolydol..

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.