Chérubins – Exposition et dédicace – Paris 8 & 9 juin 2019

Les Trésors de Chérubins présentera les 8 et 9 juin 2019 une exposition-vente au cœur de Paris.

A cette occasion, Samy Odin présentera son nouveau livre consacré aux accessoires pour poupées de mode : « Brimborions » qu’il aura le plaisir de dédicacer.

Lire la suite « Chérubins – Exposition et dédicace – Paris 8 & 9 juin 2019 »

Publicités

Les Trésors de Chérubins – 23 au 28 avril 2019 – Paris VI

flyer cherubins samy odin

Du 23 au 28 avril prochain Chérubins organise sa première manifestation parisienne et propose une exposition-vente et diverses activités à la galerie Au Médicis, 5 rue de Médicis Paris VI.

L’exposition-vente sera accessible gratuitement de 11h à 18h30, du mardi 23 au dimanche 28 avril 2019.

Pour les activités spécifiques, il convient de s’inscrire par mail à contact[at]cherubins.fr ou par téléphone au 06 73 01 30 51. Vous en trouverez le programme détaillé ci-dessous.

Lire la suite « Les Trésors de Chérubins – 23 au 28 avril 2019 – Paris VI »

Les adoptés du Festival Européen de la Poupée 2019

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Le Festival Européen de la poupée de Salon-de-Provence se tenait hier, 2 mars, et se poursuit aujourd’hui.

Nous y étions hier dès l’ouverture à 10 h et il y avait déjà beaucoup de visiteurs. Les exposants étaient également nombreux répartis dans les trois salles de l’espace Charles Trenet.

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Nous avons passé un très agréable moment même si les poupées vintage semblaient moins nombreuses que d’habitude, surtout du côté des Clodrey et des Gégé.

La marque Corolle qui fête, cette année, son quarantième anniversaire, était plutôt bien représentée, mais les modèles des années 80 et 90 se faisaient rares.

Samy Odin, le propriétaire-fondateur du Musée de la poupée à Paris qui a fermé ses portes en 2017, était là pour représenter Chérubins, sa boutique d’objets de collection et présenter quelques très jolies poupées de différentes époques dont certaines sur le thème du salon « joyeux Noël ».

Enfin, plusieurs stands présentaient des bébés reborn très réalistes qui ont suscité des réactions très diverses chez les visiteurs.

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Après avoir parcouru les allées du salon à la recherche de poupées Clodrey ou Corolle absentes de nos collections respectives, notre choix s’est porté sur de bien jolis modèles.

Ils ont tous accepté de prendre la pose pour vous, en attendant le train du retour.

Notre butin du Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Ils sont au nombre de six : Trois poupées Clodrey, deux Corolle et une Gégé.

Parmi les Clodrey, il y a une Stéphanie aux cheveux coupés et au ventre percé de nombreux petits trous. Je pense qu’elle était originellement vêtue d’un costume folklorique qu’elle a malheureusement perdu.

Il y a aussi Mikou l’esquimaude, une poupée du monde de 1973 qui va bientôt rejoindre ses deux soeurs Fleur de Rosée et Magali.

Et enfin un petit inconnu très sympathique marqué dans la nuque Clodrey 2014 7025 2.

Nos nouvelles Clodrey adoptées à Salon de Provence

Chez Corolle, notre déjà grande famille s’est agrandie avec Claire Corolle Cup de 2002 (ici vêtue de l’ensemble jupe jean mode de 2010) et Coquette Rousse Paris en fête de 2014 en tenue d’origine complète.

Deux sœurs Corolle aux visages très semblables

Enfin chez les poupées Gégé, c’est Claudine, dans une autre tenue Gégé que celle présentée au catalogue de 1974, qui va bientôt retrouver mes autres Yette de Montbrison. Elle apporte en cadeau à l’une de ses grandes soeurs, les Caroline, une jolie paire de chaussures.

Claudine ramène de jolies chaussures à ses sœurs.

En sortant du salon, nous avons pris le flyer du prochain Antic Toys qui se tiendra à Salon le 20 octobre 2019.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Candide – Jolydol – 1966

Mon poupon Jolydol au sourire craquant est de 1966 et s’appelle Candide.

Un sourire craquant

Dès son adoption, j’ai identifié le nom de famille de ce joli bambin, c’est un Clodrey-Jolydol.

Je lai reconnu comme Jolydol pour plusieurs raisons : la graphie de « Clodrey made in France » dans sa nuque est exactement la même que celle utilisée pour Christiane de 1969.

La graphie particulière de Clodrey made in France

Le « made in France » notamment est écrit en lettres bâton alors que dans la nuque des poupées Clodrey haut de gamme cette inscription est tracée en lettres liées.

L’implantation de ses cheveux, moins abondante que celle d’un Clodrey, fait également penser à une poupée de qualité légèrement inférieure destinée à des circuits commerciaux plus longs.

Une chevelure moins dense

Une fois son nom de famille trouvé, il me fallait un prénom pour ce grand garçon de 50 cm dont le visage rappelle ceux de Christiane Jolydol, de Paloma, Mick, Michel ou Mistigri Clodrey.

j’ai eu beau feuilleter les catalogues de l’époque, aucun des poupons présentés ne lui ressemble.

Et puis au hasard de mes lectures, je l’ai rencontré dans le livre de Samy Odin Baby boom la suite poupées françaises 1960-1979 à la page 29.

Son visage, ses mains et son attitude un peu molle sont identiques.

Candide Jolydol

Il s’appelle candide et est de 1966. Il ne faut pas le confondre avec Candide Clodrey de la même année, un poupon qui, grâce à un corps en mousse armé, peut prendre diverses positions.

Les yeux noisette de mon Candide sont dormeurs et post coucou. Son corps bourré est recouvert de toile orange ; sa tête et ses membres sont en vinyle.

Candide attend maintenant, en vue d’une belle photo, une tenue d’époque qui lui aille bien.

Edit du 10 juin 2019 : Dans la bibliothèque du forum « par amour des poupées » le catalogue Joueclub de 1966-67 présente un Candide Clodrey dont le visage est celui du poupon ci-dessus mais décrit en mousse armé comme Candide et Félicie, les bébés turbulents. Pour autant, Candide, le bébé en mousse armée de Joueclub ne semble pas prendre toutes les positions de l’autre Candide.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une souris en peluche – Blanchet – Années 50 – début des années 60

J’ai longtemps pensé que cette joie souris habillée de vichy aurait pu être de marque Alfa-Paris bien que non marquée sous le pied, mais la lecture récente de l’ouvrage de Samy Odin : « Boules de poils, le meilleur de la peluche française 1876-2006 » m’a permis de rectifier mon erreur.

Il s’agirait plutôt d’une souris Blanchet.

Une souris vêtue de vichy – Photo : collection particulière

Madame Souris mesure 38 cm ; son costume et la matière dont elle est fabriquée permettent de la dater des années 50 ou 60.

De magnifiques yeux bordés de cils – Photo : collection particulière

La famille Blanchet (Daniel, Odette et leur fils Michel) a débuté son activité de fabricants d’animaux en peluche en 1953, chez elle dans le Berry, à Argenton-sur-Creuse, très exactement. L’une de ses premières réalisations est Victor, l’ours emblématique de la marque.

Mais c’est aussi à leurs débuts que les Blanchet ont créé des animaux en peluche habillés.

Bien d’autres peluches suivront jusqu’en 2014, date de la fermeture définitive de l’entreprise.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sabrina – Clodrey Jolydol – 1969 et après

Sabrina est marquée dans la nuque Clodrey 2014 6911. Elle figure sur l’une des cartes postales Jolydol présentées par Samy Odin dans son livre Baby boom la suite,  poupées françaises 1960-1979 et également parmi le lot de cartes que j’ai eues à Noël.

Le très joli visage de Sabrina – Photo : collection particulière

Sabrina mesure 35 cm a de longs cheveux implantés blonds, des sourcils vol d’oiseau et des yeux dormeurs gris qui ne sont plus coucous, ce qui laisse penser que le modèle présenté est postérieur à 1969.

Sa tête et ses bras sont en plastisol ; son corps et ses jambes sont en polyethylène. Têtes et membres sont emboîtés.

Sabrina à la recherche de sa tenue – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Christiane – Jolydol – 1969

Christiane a rejoint ses soeurs dernièrement à l’occasion de mon anniversaire.

DSC_0229
Un visage très frais – photo : collection particulière

Christiane est une poupée d’environ 52 cm.

Son corps et ses membres sont en polyflex et sa tête est en vinyle ; sa tête et ses jambes sont emboîtées à son corps et ses bras sont élastiqués.

Ses yeux dormeurs sont bleus, post coucous et ses longs cheveux bruns sont implantés ; ses sourcils sont classiques.

Aucun numéro de moule ne figure sur sa nuque. Elle est seulement marquée Clodrey made in France.

Elle figure à la rubrique « Clodrey » d’un catalogue de jouets sorti pour Noël 1969-70 visible sur le forum par amour des poupées. Elle était alors vendue au prix de 40 F, soit 45 de nos euros actuels.

Samy Odin la présente en page 33 de son livre Baby Boom, la suite : poupées françaises 1960-1979 comme étant une poupée Jolydol, une sous-marque de Clodrey. Une carte postale de la marque lui est consacrée. Depuis Noël 2017, je suis moi-même en possession de cette carte postale.

Christiane, une poupée Jolydol – Photo collection particulière

Elle est ici présentée en tenue d’origine (robe à cravate – désormais remplacée – et mocassins noirs) comme sur la carte postale Jolydol.

Au catalogue des Galeries Lafayette de 1967, une poupée Clodrey très semblable s’appelait Christelle et était vendue au prix de 35 F, soit environ 44 de nos euros de juin 2017. Elle était vêtue d’une robe jaune à pois roses sous un manteau rose et portait des chaussures Clodrey blanches à lacets. Elle était équipée d’un système à voix par retournement. Grâce à mes photos et cartes postales de Noël, j’ai pu noter une petite différence entre ces deux poupées : Christelle a les cheveux mi-longs coiffés avec deux couettes ou une queue de cheval haute.

Au catalogue de 1968, une poupée Christine, présentait les mêmes caractéristiques que la précédente sans le mécanisme à voix. Elle avait renouvelé sa garde-robe.

J’ai identifié la mienne comme étant une jolydol grâce à sa tenue (robe et chaussures)  très semblable à celle de la carte postale mais également grâce à quelques petites imperfections à peine perceptibles qui laissent penser que cette poupée était destinée au circuit long réservé à la sous-marque Jolydol.

Ainsi, les soudures de ses membres ne sont pas ébarbées ; elle n’a pas de vernis à ongles; son corps en polyflex n’a pas été sablé et le « made in France « gravé dans sa nuque est en lettres bâtons et non en caractères liés comme c’est le cas pour les poupées Clodrey.

Christiane a une soeur aînée, plus petite qu’elle, dans ma collection depuis déjà longtemps. Je vous l’ai présentée dans un précédent billet. Elle s’appelle Paloma lorsqu’elle est de marque Clodrey et Pamela, lorsque moins bien finie et moins bien vêtue, elle est vendue sous la marque Jolydol. Le catalogue Joueclub de 1969 présente, sous la marque jolydol, une seule et même poupée en deux tailles :

  • 47 cm, c’est Pamela vendue au prix de 35 F (soit 40 € en juillet 2017) ;
  • 52 cm, c’est Christiane vendue au prix de 40 F (soit 45 € en juillet 2017).
DSC_0231
Christiane et Paloma – Photo : collection particulière

Leur frère aîné, Mick le bébé de poche, a également eu les honneurs de ce blog.

Tous les trois ont en commun un magnifique sourire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Baby Boom, la suite : poupées françaises 1960-1979

Baby Boom 2, poupées françaises 1960-1979

L’ouvrage :

Ce livre présente la production de plus de 60 fabricants français de la génération X. Plus de 200 poupées y sont photographiées et analysées.

Replongez dans la passionnante histoire de la dernière grande génération de faiseurs de poupées en France.

Ce que nous en avons pensé :

Edité dans le cadre de l’exposition du même nom qui s’est tenue au Musée de la Poupée à Paris du 24 mars 2015 au 5 janvier 2013, voici le dernier ouvrage consacré aux poupées à avoir rejoint ma collection.

Lire la suite « Baby Boom, la suite : poupées françaises 1960-1979 »