Boudy – Bella – 1977

poupée Bella Boudy

Boudi ou Boudu dans le sud, c’est une expression qui marque tout autant la surprise que la colère ou l’admiration. Dans le nord* on dirait « bon dieu ». Au pays des poupées Bella, elle ponctue les conversations quotidiennes.

*comprendre : au nord de Toulouse.

Est-ce à partir de cette expression populaire qu’a été imaginé le prénom des poupons que nous vous présentons ce soir ? Impossible à affirmer mais nous aimons bien cette hypothèse qui fait de ces poupons de vrais enfants du Sud.

Les Boudy sont d’adorables poupons à corps souple mesurant environ 40 cm. Même s’ils se ressemblent beaucoup, ils présentent tout de même quelques différences. Nous allons tenter de toutes les répertorier.

Comme vous allez le voir, ils sont également un peu différents de ceux qui figurent au catalogue Bella de 1977 ou à la page 258 du Grand livre des poupées Bella d’Anne-Marie Porot.

Leurs points communs…

Dans tous les cas, les Boudy sont des poupons à corps souple bourré et tête et membres en vinyle. Leur corps de toile imite des vêtements. Ils semblent porter chemise et salopette quand en réalité ces « vêtements » ne sont pas amovibles.

Ils sont marqués dans la nuque :

Bella

40.16

Ils ont de courts cheveux implantés et des yeux dormeurs vivants.

Nos deux Boudy ont la tête, les jambes et les mains en plastique tandis qu’au catalogue Bella de 1977, leurs avant-bras entiers sont en vinyle. Dans les catalogues de l’année 1977 que nous avons pu feuilleter, nous n’avons rencontré Boudy que dans celui du BHV et dans celui des Nouvelles Galeries. Dans ces deux catalogues, Boudy était vendu 20 F soit 12 €* d’octobre 2020 et possède les mêmes mains que les nôtres.

poupons Bella Boudy

Et leurs différences…

Sur les photos, il apparaît nettement que nos deux Boudy n’ont pas exactement la même attitude, et pour cause : leurs rembourrages sont différents. Le Boudy à salopette en jean est bourré d’un bloc de mousse de polyuréthane assez ferme tandis que le Boudy à salopette rayée et bourré d’un matériau beaucoup plus souple et léger. Sur la balance, 18 grammes les séparent !

Boudy vêtu d’une salopette en jean a la bouche percée pour recevoir un biberon contrairement à son frère en salopette rayée.

Enfin, leurs jambes ont également été fixées selon des angles un peu différents. Ainsi, tandis que Boudy « jean » tend les jambes loin devant lui, Boudy « rayures » a les pieds « en dedans ».

Et vous, possédez-vous un Boudy ? Quelles sont ses particularités ?

*prix actualisé en tenant compte de l’inflation mesurée par l’INSEE.

Un commentaire sur « Boudy – Bella – 1977 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.