Miss Référendum – Clodrey – 1963

Le 28 octobre 1962, les français répondaient oui à une large majorité au Général de Gaulle qui les interrogeait par référendum sur l’élection du Président de la République au suffrage universel direct.

Miss Référendum 1963

Pour Noël 1963, la maison Clodrey sortait Miss Référendum, une poupée capable de soutenir une conversation ; elle répondait par oui ou par non en remuant la tête. C’est ainsi qu’elle était présentée au catalogue de jouets des Galeries Lafayette.

Lire la suite « Miss Référendum – Clodrey – 1963 »

Publicités

Butin des 11 et 12 mai 2019

Le week-end dernier, c’est chacune de notre côté que nous avons arpenté les allées de différents vide-greniers du Sud de la France à la recherche de nouvelles poupées. Et l’on peut dire que la récolte a été bonne !

Mais tout a commencé Samedi, avec la réception de deux poupées Corolle des années 1990 commandées sur ebay. Vendues à petit prix en raison de légers défauts, les deux poupées se sont révélées très belles et dans un état très satisfaisant. Elles avaient même fait le voyage accompagnées de leur ours en peluche.

Deux nouvelles demoiselles Corolle

Nous vous les présenterons plus en détail après une séance de coiffure et d’habillage.

Le même jour, après une agréable promenade en navette maritime, je me suis rendue à un vide-grenier en bord de mer à Marseille.

Lire la suite « Butin des 11 et 12 mai 2019 »

Une poupée Clodrey coucou dans le magazine Tintin

Au début des années 60, Tintin « le journal des jeunes de 7 à 77 ans » plutôt destiné aux garçons proposait aux petites sœurs de ses lecteurs une poupée de 42 cm vendue dans deux habillages différents.

publicité poupée Clodrey Tintin
Réclame pour Line, la poupée au regard vivant dans le magazine Tintin

Lire la suite « Une poupée Clodrey coucou dans le magazine Tintin »

Odile – Clodrey – 1965-66

Je possède depuis quelque temps déjà deux modèles d’Odile ; toutes les deux ont les cheveux implantés courts et bonds et les yeux post coucou mais l’une les a noisette et l’autre bleus.

Odile aux yeux noisette 

Je pensais que ces poupées ne portaient pas de prénom mais étaient simplement vendues comme poupées Clodrey, voire comme Clodrey coucou quelques années plus tôt.

Grâce au forum Par amour des poupées, je viens de découvrir l’identité de ces deux demoiselles.

Comme nous l’explique le forum, Odile figurait au catalogue Jouetrama de 1965-66. Elle était vendue 10 F, soit 13  € au 30 novembre 2018.

Une poupée de 35 cm tout en polyflex
Odile aux yeux bleus 

La même poupée figurait déjà au catalogue de la Redoute de 1963, elle était vendue sans marque ni prénom ; vue la date, cette poupée non nommée avait probablement de véritables yeux coucou.

Odile est une poupée de 35 cm tout en polyflex ; elle est marquée dans le dos Polyflex avec le timbre.

Sa tête est montée à la japonaise, ses bras sont élastiqués et ses jambes sont emboîtées.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mistigri ? – Clodrey -Années 60

J’ai fait la connaissance de Mistigri par mes cartes postales.

Ces cartes étaient destinées à promouvoir la collection Clodrey de Noël 1969.

Carte postale Clodrey – Collection particulière

Il y a quelques jours, j’ai vu cette demoiselle sur Ebay (même visage, mêmes mains, même taille). J’ai ainsi appris que son moule de tête était le 14 6922B, comme Mick de 1969.

La mienne leur ressemble beaucoup.

Mistigri ou pas – Photo : collection particulière

Mais elle ressemble encore plus à Mick de 1965. ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

Et surtout, elle est antérieure à 1969.

En effet elle ne porte pas de numéro de moule alors qu’à partir de 1969 toutes les poupées Clodrey ont la tête numérotée ; elle ne porte d’ailleurs aucune inscription dans la nuque.

Elle est tout en polyflex comme les poupées du début des années 60.

Ses sourcils sont classiques alors que celle de Ebay les avait vol d’oiseau (il est difficile de dire comment sont les sourcils de celle de la carte postale).

Ses chaussures sont d’anciennes chaussures Clodrey alors que Mistigri sur la carte postale porte des mocassins, beaucoup plus modernes.

Ses mains sont également différentes. Celle de la carte postale les porte comme Marina, Mimi et quelques autres tandis que la mienne a des mains classiques.

Une jeune-fille en tenue d’origine – Photo : collection particulière

Comme il a existé plusieurs versions de Mick, notamment une en 1965 et une en 1969, il a peut-être aussi existé plusieurs versions de Mistigri, la mienne serait alors plus ancienne.

Mistigri ou pas, Cette demoiselle de 35 cm est très jolie avec ses longs cheveux blonds implantés et ses magnifiques yeux post coucous gris.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes photos Clodrey

Ce soir ce n’est pas l’une de mes poupées Clodrey que je vous présente mais beaucoup de poupées Clodrey mises en scène par la marque pour des séances de photos entre 1964 et 1967.

Ces photos que j’ai reçues à Noël 2017 étaient probablement des documents de travail pour les établissements Clodrey. Toutes ne sont pas annotées du prénom de la poupée présentée mais ce sont toutes des mines de renseignements.

On y apprend ainsi que la société Clodrey « Polyflex » était, dans ces années-là, une société anonyme dont le siège social était situé 33, rue du Louvre à Paris.

La plupart des épreuves était tirée sur kodacolor par un photographe de Sevran en Seine-Saint-Denis.

D’autres photos étaient réalisées par un photographe de Tours, J. Germain, installé 2, rue Néricault-Destouches. Les prises de vue étaient peut-être faites, dans ce cas, à l’usine de Langeais.

Pour commencer, voici Isabelle, en robe de mariée et en robes de cérémonies. Je n’ai pas réussi à identifier les deux petites poupées qui jouent les enfants d’honneur en tête du cortège. Cette photo ne comporte aucune annotation au recto et aucun cachet au verso.

Je pense que la poupée Isabelle présentée sur cette photo est celle de 1964 aux yeux coucou berceurs.

Le mariage d’Isabelle – Photo : collection particulière

Encore une photo d’Isabelle, mais légendée cette fois.

Isabelle brune et Isabelle blonde – Photo : collection particulière

Au verso cette photo porte le cachet Etablissements Clodrey « Polyflex » société anonyme 33, rue du Louvre Paris.

Sur la photo suivante, Isabelle la mariée, est blonde cette fois. Ses enfants d’honneur sont Christine et Alain de Femmes d’Aujoud’hui.

Un autre mariage d’Isabelle – Photo : collection particulière

Encore une photo d’Isabelle dans trois tenues différentes. Il s’agit d’Isabelle de 1966 aux yeux post-coucous.

Isabelle, une poupée très élégante – Photo : collection particulière

Une dernière photo de la jolie isabelle dans deux autres tenues :

Isabelle en tenues d’hiver – Photo : collection particulière

Après Isabelle, c’est au tour d’un couple de bébés articulés apparus en 1967, Félicie et Candide de jouer les vedettes.

Félicie et Candide – Photo : collection particulière
Félicie dans deux tenues différentes – Photo : collection particulière

Et puis Paloma prend la pose dans trois tenues qui lui vont à ravir.

Paloma tois fois – Photo : collection particulière

D’après le cachet au verso de la photo, ces trois jolies tenues sont de 1967.

Sur la photo suivante, c’est Daisy, la première poupée parlante électrique de la maison Clodrey sortie en 1966.

Daisy, la première poupée Clodrey qui parlait – Photo : collection particulière

Daisy est suivie de sa soeur, Reine-Claude, qui en plus de parler, marchait.

Reine-Claude, la poupée qui marchait et parlait – Photo : collection particulière
Dans deux autres tenues – Photo : collection particulière

Quant aux deux bébés qui suivent, je ne les ai pas identifiés.

Deux jolis bébés à identifier – Photo : collection particulière

Ensuite, ce sont cinq jolies petites Sonia qui vous saluent. Quelques années plus tôt Sonia portait le prénom de Sidonie. Cette charmante poupée s’est aussi appelée Christine pour le magazine Femmes d’aujourd’hui.

Sonia puissance 5 – Photo : collection particulière

Et voici venir une jolie bavarde. J’ai nommé Françoise.

Françoise prend la pose – Photo : collection particulière

Françoise est suivie de près par quatre petites Claudie, dont j’ai découvert l’existence grâce à ces photos.

Des petites soeurs de Françoise ? – Photo : collection particulière

Marisa n’est pas une poupée très connue de la marque Clodrey. La voici en brune et en blonde.

La brune ou la blonde ? Photo : collection particulière

Le baigneur présenté ci-dessous s’appelle Cyril.

Cyril, Cyril et Cyril – Photo : collection particulière

Qui connaît cette jolie petite blonde aux yeux post-coucous et à la robe rose ?

Qui suis-je ? – Photo : collection particulière

Stéphanie a posé pour le photographe dans cinq tenues très seyantes.

Stéphanie, une poupée élégante – Photo : collection particulière

Une autre bavarde a souhaité figurer sur ces photos. Au sortir de l’usine Clodrey, elle s’appelle Framboise. Pour Jouetrama de 1967-68 aussi. En revanche Le Bon Marché en 1967 a préféré  pour elle le prénom de Valérie, très en vogue à cette époque-là.

Framboise, un drôle de prénom pour une poupée – Photo : ccollettion particulière

Et enfin pour finir un joli bébé au sourire charmeur et à l’abondante garde-robe fait son tour de piste ou plutôt ses deux tours de piste.Vous l’avez reconnu, c’est bien-sûr Mick, le bébé de poche.

Mick et un aperçu de son impressionnante garde-robe – Photo : collection particulière
Mick prêt à affronter la pluie – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Question d’identification – 8

C’est pour une demoiselle Clodrey des années 60 que j’ai besoin de votre aide aujourd’hui.

Le visage de Sidonie – Photo collection particulière

Cette poupée noire de 39 cm tout en polyflex a le même moule de tête que Sidonie.

La voici d’ailleurs en compagnie de ses deux soeurs.

Toutes les trois – Photo collection particulière

Cette jeune-fille est marquée polyflex avec le timbre dans le dos.

Ses cheveux noirs implantés ont la même texture que les premières poupées Clodrey à cheveux brin d’or.

Ses yeux dormeurs noisette sont coucous. Elle ne peut donc pas être antérieure à 1960 ni postérieure à 1964.

Elle n’a pas de sourcil.

Une poupée Clodrey noire des années 60 – Photo : collection particulière

Sa tête et ses bras sont élastiqués et ses jambes sont emboîtées.

La poupée présentée n’est pas vêtue d’origine mais la robe et le bandeau crochetés qu’elle porte, sont, je pense, d’époque. Neuve dans sa boîte, Sidonie était vêtue d’un ensemble tunique-pantalon en tissu léger rose pâle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Babette – Jolydol – 1967

Voici Babette, une poupée présente au catalogue jolydol de 1967.

Babette, une poupée Jolydol de 1967 – Photo : collection particulière

Babette a croisé mon chemin le jour de Pâques sur les Puces de Carpentras.

Je l’ai adoptée neuve dans sa boîte ; malheureusement elle avait égaré son parapluie et son sac à mains.

Identifiée grâce à sa boîte – Photo collection particulière

Babette est une poupée tout en polyflex de 39 cm aux très longs cheveux implantés.

Une poupée aux très longs cheveux – Photo : collection particulière

Sa tête et ses jambes sont emboîtées et ses bras sont élastiqués. Ses yeux dormeurs post coucous sont noisette ; ses sourcils sont classiques.

De très jolis yeux noisette – Photo : collection particulière

Sa coiffure est très sophistiquée.

Une coiffure sophistiquée – Photo : collection particulière

Elle ne porte aucune marque ni dans la nuque ni dans le dos.

Sa boîte a un peu souffert mais a tout de même bien traversé ces cinquante-et-une dernières années.

Une boîte Jolydol – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes grandes Jolydol – années 60

Elles s’appellent peut-être Nora mais je n’ai pas pu confirmer cette identité par leur présence dans un catalogue.

La blonde et la brune – Photo / collection particulière

Elles mesurent 62 cm et sont tout en polyflex.

Elles sont marquées dans le dos : Jolydol made in France. Parmi mes poupées Jolydol ce sont les seules ainsi marquées. Les autres ne sont pas marquées du tout ou portent dans le dos la marque polyflex avec le timbre, voire Clodrey dans la nuque pour certaines.

Marquées Jolydol made in France dans le dos – Photo : collection particulière

Leurs têtes et leurs bras sont élastiqués et leurs jambes sont emboîtées.

Deux grandes poupées de 62 cm – Photo : collection particulière

Leurs cheveux sont implantés, longs et blonds pour la première, mi-longs et bruns pour la seconde.

La blonde aux cheveux longs – Photo collection particulière

La poupée présentée ne porte pas ses vêtements d’origine ; elle est vêtue d’un imperméable et de son chapeau assorti de marque Josyane Bohuon.

La brune aux cheveux mi-longs – Photo : collection particulière

Cette poupée ne porte pas davantage sa tenue d’origine mais une robe d’époque.

Toutes les deux ont les yeux dormeurs bleus et coucous ; leurs sourcils sont classiques.

Elles présentent toutes les deux la même particularité, des trous dans les bras au niveau des épaules, dont je ne connais pas, pour le moment, la finalité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poupées Clodrey des années 60

Je vous présente ce soir des poupées des années 60 qui ne semblent pas avoir reçu de prénom à leur sortie des ateliers Clodrey.

Ces poupées figuraient aux catalogues sous la référence « poupée coucou qui vous suit des yeux« .

Ce sont des poupées en polyflex aux cheveux implantés et aux yeux dormeurs au regard vivant. Il en existe plusieurs modèles de 28 à 78 cm.

Voici tout d’abord une demoiselle de 28 cm. Je vous la présente nue car je n’ai pas encore trouvé une robe qui lui aille bien.

Une petite blonde aux yeux post coucous – Photo : collection particulière

Cette demoiselle de 28 cm est marquée dans le dos polyflex avec le timbre de la marque.

Sa tête est montée à la japonaise, ses bras sont élastiqués et ses jambes sont emboîtées.

La mienne a de longs cheveux implantés blonds et soyeux. Cette demoiselle a les yeux post coucous, elle ne peut donc pas être antérieure à 1965.

Elle a une soeur aînée qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau mais avec les yeux coucou ; elle figure au catalogue de 1962.

De magnifiques yeux post coucou noisette – photo : collection particulière

La suivante mesure 38 cm et possède les mêmes caractéristiques que la poupée présentée ci-dessus mais son visage est différent.

De beaux yeux coucous noisette – Photo : collection particulière

Ses cheveux implantés blonds sont mi-longs. Ses yeux noisette sont également post coucous.

Cette jolie demoiselle porte une robe blanche en plumetis qu’elle a empruntée à Stéphanie, une poupée Clodrey que je n’ai pas encore rencontrée.

Dans la robe de Stéphanie – Photo : collection particulière

Parmi ces jeunes-filles, je possède aussi le très grand modèle, une poupée de 78 cm aux magnifiques yeux coucou, entièrement vêtue d’origine. elle date du début des années 60. Elle m’a été apportée par le Père Noël.

La plus grande des Clodrey à yeux coucou – Photo : collection particulière

Je lui consacrerai bientôt un billet entier.

Rendez-vous sur Hellocoton !