Retour d’Antic-Toys – Salon-de-Provence – dimanche 7 octobre 2018

Ce matin j’étais à Salon-de-Provence pour une visite à la traditionnelle bourse aux jouets organisée chaque année au début de l’automne par l’association « poupées et jouets de toujours » à l’espace Charles Trenet.

Il me semble que les exposants étaient un peu moins nombreux que l’an dernier ; j’en ai compté une quarantaine. Leurs stands étaient bien garnis avec bien sûr des poupées, en porcelaine, en celluloïd et aussi en vinyle.

Mais il y avait également des ours en peluche de toutes les époques, des petites voitures et quelques jeux.

Les poupées de porcelaine étaient vraiment magnifiques et à des prix abordables.

Parmi les plus modernes, j’ai vu des Gégé, des Bella, des Petitcollin, des Raynal, quelques Corolle.

Malheureusement pour moi, il n’y avait que très peu de Clodrey. J’ai tout de même trouvé une jolie Poucette brune de 1968 en robe d’origine, sans son collant.

Un chien Pintel, Poucette et un @crobat Corolle attendent le train pour leur nouvelle maison – Photo : collection particulière

j’ai également visité les stands de poupons reborn, celui d’Eve, une créatrice de  poupées contemporaines en porcelaine installée à Aigues-Mortes et ceux de deux cliniques de poupées et de peluches.

Marypuppens, une collectionneuse espagnole, était là comme d’habitude avec un grand choix de poupées américaines; elle proposait à l’adoption notamment une très jolie Patsy de Effanbee qui faisait la conversation à sa cousine française, Dominique de SNF sur le stand juste en face.

Les amateurs de toutes petites poupées étaient très bien servis ; plusieurs stands présentaient de nombreuses et jolies poupées miniatures.

J’ai vu aussi pour la première fois en chair et en os une Alexandra de Bella, une poupée entièrement articulée très difficile à dénicher.

J’ai passé une excellente matinée et je pense qu’il en a été même pour tous les visiteurs de  cette bourse, en particulier les quelques petites filles que j’y ai croisées et qui avaient l’air de vraiment pendre du plaisir à admirer ces belles poupées d’antan.

Le prochain festival européen de la poupée aura lieu les 2 et 3 mars 2019 au même endroit avec pour thème « joyeux Noël ».

Pour tous renseignements 04 90 53 13 79 ou ottodolls@aol.com

Cet après-midi, en Haute-Garonne, du côté de Baziège, malgré le mauvais temps qui a fait fuir les exposants du vide-grenier, j’ai pu faire quelques bonnes affaires au vide-chambre, sous la halle : une Dolly Corolle, un babicorolle et quelques albums des « Copains de la forêt« .

Rendez-vous sur Hellocoton !

Titus le petit lion – Pintel ? – Fin des années 60

Vous souvenez-vous de Titus le petit lion de la télé ? 

Un petit lion de 38 cm du haut de la crinière au bout  des pattes – Photo : collection particulière

Cet adorable petit lion nous racontait des histoires, le soir avant d’aller au lit. Il vivait dans un pays imaginaire gouverné par le Grand Yaka, un empereur bête et méchant ; il était amoureux de Bérénice, une fragile petite souris qui vivait dans les vases du palais par crainte du Grand Yaka qui était lui-même effrayé par Bérénice.

Parmi les personnages de cette mini-série présentée aux enfants en 1968 et 1969 en alternance avec Bonne Nuit les Petits, la Maison de Touton, Kiri le Clown ou encore le Manège Enchanté, il y avait Melchior, le pélican magicien qui dépannait souvent Titus, Moska le pingouin ou encore Ceci et Cela, deux singes.

Un tee-shirt trop court et un pantalon qui tombe, telle était la tenue de Titus – Photo : collection particulière

A la fin de chaque épisode, Titus tirait sa révérence par ces mots: »ça c’est une autre histoire ».

Si vous voulez en savoir plus sur ce gentil personnage, je vous propose de (re)découvrir le premier épisode de ses aventures :

La peluche de Titus présentée dans ce billet est probablement de marque Pintel. On peut le voir au catalogue des Galeries Lafayette de 1967.

Rendez-vous sur Hellocoton !