Mes trouvailles du 9 septembre 2017

Ma visite du samedi chez Emmaüs de Castelnaudary a été fructueuse, cette semaine.

Photo : collection particulière

Je suis donc revenue à la maison avec un superbe poupon électrique de Bella, a priori  Pipiou de 1974, une Corolline à coiffer de la fin du siècle dernier ou du début du suivant, le bébé de la famille Bella, un mini calin de Corolle, un bandeau Corolle, d’adorables petits cintres pour vêtements de poupeées, une tenue complète de 1966 pour Evelyne de Gégé, deux jupes plissées dont l’une (la grise) est marquée Gégé et des collants.

Une belle journée donc !!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Nos trouvailles du 3 septembre 2017

A l’approche de la rentrée des classes, les vide-greniers ont recommencé chez nous.

Et pour nos premiers de la saison, nous avons fait bonne pioche.

Au pied de la Cité de Carcassonne, les poupées étaient à l’honneur. Six d’entre elles m’ont fait un clin d’oeil et sont reparties avec moi.

Carcassonne - Rue Trivalle - 3 septembre 2017
Les nouveaux adoptés – Photo : collection particulière

Il s’agit de Bettina Schildkröt, une poupée parlante de 1971, de Laurette Bella, une marcheuse de 1979, de Pervenche Birgé (neuve en boîte avec son nom) probablement de la fin des années 50, d’un baigneur Corolle au moule de tête de Mon petit garçon mais non sexué, d’un poupon Corolle à corps souple de 1999 (non identifié pour l’instant) et de Frédéric Clodrey de 1974.

Presque tout ce petit monde, à l’exception des deux Corolle, est en habit d’origine.

A Marseille, du côté de la Gare de la Blancarde, la récolte est moins abondante, mais non négligeable tout de même.

Marseille - La Blancarde - 3 septembre 2017 (2)
Une petite récolte – Collection : particulière

A part, une jolie Monchichi fille, je n’ai rencontré que des mini Corolle ce matin : une Mini Corolline, un Tidoo, un mini bain et un mini calin en tenue d’origine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trouvailles des 24 et 25 juin 2017

C’était sans doute notre dernier week-end de brocantes avant l’été. Du côté de chez nous, les vide-greniers se font rares en juillet-août.

Samedi chez Emmaüs de Castelnaudary, il n’y avait pas grand chose. Mais tout de même un joli cadre « Moulin Roty » (des enfants lapins rêvent devant une vitrine de jouets) a croisé mon regard ; il m’appartient désormais.

Ce matin, les exposants n’étaient pas nombreux au vide-grenier de Castelnaudary mais j’ai quand même trouvé un babicorolle de 2000 : Babipouce Rose et un joli livre  : « la Grotte enchantée » de Jean Sauvestre, dans son édition originale de 1946.

Castelnaudary - 24 et 25 juin 2017
Trouvailles chauriennes – Photo : collection particulière

A Marseille ce n’était guère mieux, il y avait peu de stands boulevard Baille et pas davantage devant le Stade Vélodrome.

Je ne suis malgré tout pas rentrée bredouille. Mon sac était garni de deux Tressy Bella, d’un Kiki aux yeux bleus aux pieds lisses sans aucune marque, donc du début des années 80, et d’un mini-calin Corolle de 1996 vêtu d’une robe qui n’est pas la sienne et que je n’ai pas encore retrouvée dans les catalogues de la marque.

Marseille - Baille et Stade Vélodrome - 25 juin 2017
Mini Calin et  Kiki sous bonne surveillance – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !