Mick, Mickette et Miquette – Clodrey – De 1965 aux années 80

Mick, le premier bébé Clodrey de Catherine Refabert, est né en 1965. C’est un « bébé de poche« , une marque déposée à l’INPI par la société des poupées Clodrey le 7 janvier 1965. Renouvelée le 6 décembre 1979, cette marque n’est aujourd’hui plus en vigueur.

Il a obtenu, cette même année, l’oscar du jouet et a été élu « meilleur jouet » par Loisirs Jeunes.

On peut le voir aussi ici.

Je vous ai présenté ce premier Mick il y a quelque temps déjà.

Mick de 1965 dans l’une de ses nombreuses tenues

C’est un bébé à trousseau de 29 cm disposant d’une très abondante garde robe relativement onéreuse. En effet, alors que Mick en chemise était vendu 20 F, ses coffrets de vêtements coûtaient de 9,90 F à 18,50 F.

Sa tête et ses membres sont en plastique très souple ; son corps en tissu bourré fermé par un zip et terminé à l’encolure par une dentelle pouvait être bleu ou rose, peut-être s’agissait-il de distinguer ainsi des Mick garçons de Mick filles, d’autant qu’il existait des tenues de garçons et des tenues de filles.

Ses yeux sont post coucous et il n’a pas de sourcils.

Il est marqué dans la nuque « Bébé de poche déposé ».

En 1969, un nouveau Mick voit le jour. Il mesure toujours 29 cm et son corps reste le même. En revanche son visage et ses membres changent.

Mick de 1969

Comme toutes les poupées et poupons Clodrey créés à partir de 1969, il porte un numéro de moule. Il est marqué dans la nuque Clodrey made in France 14 6922 B.

Ses yeux sont post coucous avec de longs cils et ses sourcils sont vol d’oiseau.

Des yeux post coucous bordés de longs cils

Comme son prédécesseur, Mick de 1969 est un bébé à trousseau.

Ce nouveau Mick a une soeur Mickette marquée dans la nuque Clodrey 2012 6921 ; elle a de longs cheveux et son corps est en tissu blanc. C’est également un bébé à trousseau. Elle a le même visage que Marina.

La voici au catalogue :

 

Mick présente Mickette –
Mick et Mickette Clodrey

En 1972, la marque Clodrey appartient désormais à la Compagnie Générale du Jouet (plus connue par son acronyme CEJI). Mick et Mickette ont disparu du catalogue.

Un couple de petites poupées de 30 cm les remplace. Ce sont Eric et Fanny. Ils figurent au catalogue de 1972 consultable sur le forum par amour des poupées. Ce sont des « poupétendre« .

Eric de 1972

Eric et Fanny sont marqués dans la nuque Clodrey made in France 7202.

Leurs membres, tout à fait similaires à ceux du deuxième Mick, et leur tête sont en vinyle. Leur corps en mousse de polyurethane est recouvert de jersey de couleur vive (bleu pour Eric et rose pour Fanny).

Leurs cheveux, courts pour Eric et longs pour Fanny, sont implantés.

Je ne sais pas si ces deux petites poupées disposaient d’une garde-robe, proposée séparément. Ils étaient vendus vêtus d’une simple chemise.

L’année suivante, ils sont à nouveau présents au catalogue mais ils ont changé de prénom et s’appellent désormais Mick et Miquette. Attention à l’orthographe du prénom de cette petite poupée qui n’est plus la même que celle du prénom de la poupée de 1969.

Leurs chemises blanches en 1972 sont imprimées en 1973. A ce détail près, Mick et Miquette sont strictement identiques à Eric et Fanny.

En 1976, Mick et Miquette sont encore commercialisés. Cette année-là, la publicité nous apprend qu’on peut leur acheter des vêtements spécialement conçus pour eux.

Miquette a conservé le même visage qu’en 1972-73 ; en revanche Mick est désormais un bébé joufflu à la bouche percée pour lui permettre de sucer son pouce. Sa nuque porte le n° de moule 2018 7608.

Mick de 1976

Mick et Miquette sont des bébés tendres de 28 cm au corps en jersey blanc bourré. Leur tête et leurs membres sont en vinyle.

Très appréciés des petites filles, Mick et Miquette ne disparaissent pas lors du rachat de la marque Clodrey par Ajena en 1982. Ils changent seulement de prénoms.

Pour Noël 1982, ils deviennent Bonbon et Sucette et disposent d’une très abondante garde-robe.

Ce sont maintenant des bébés très souples et très doux au corps en orlon recouvert de toile blanche. Leurs cheveux sont aussi plus soyeux.

Sucette de 1982 dans sa tenue de présentation

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Mistigri – Clodrey – 1969

Je vous ai présenté il y a quelque temps une petite poupée de 35 cm au même visage que Mick, celui de 1965. Je vous expliquais alors que cette jeune fille s’appelait peut-être Mistigri, comme sa sœur plus jeune que je ne possédais pas encore mais qui figure sur mes cartes postales.

Mistigri de 1969 vient de rejoindre ses frères et sœurs. Elle est légèrement plus petite que sa sœur aînée ; elle ne mesure que 32 cm. Ses jambes sont plus courtes et moins fines.

Sa tête montée à la japonaise  et ses membres sont en vinyle ; son corps est en polyéthylène.

Ses yeux dormeurs post coucous sont bleus et ses longs cheveux implantés bruns.

Mistigri, une jolie petite brune 

Comme Mick de 1969, elle est marquée dans la nuque Clodrey 14 6922 B et c’est bien Mistigri de la carte postale.

Mistigri, la soeur de Mick

On reconnaît bien le sourire, le regard espiègle et la position des mains.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Eric – 1972 – ou Mick – 1973 – Clodrey-CEJI

Je vous ai présenté le premier et le second Mick, puis il y a tout juste quelques semaines le quatrième Mick, les bébés de poche à trousseau de la maison Clodrey.

Voici maintenant le troisième Mick. Il est de 1973.

Eric de 1972 ou Mick de 1973 – Photo collection particulière

A moins que ce ne soit Eric de 1972. Ces deux poupons sont absolument identiques mais ne portent pas le même prénom selon l’année du catalogue dans lequel ils figurent.

Tous deux sont accompagnés de leurs petites soeurs : Miquette pour Mick ; Fanny pour Eric.

Ce petit poupon de 30 cm est marqué dans la nuque : Clodrey made in France 7202.

Mick au moule de tête 7202 – Photo collection particulière

Son corps est en jersey bleu vif (peut-être moins vif pour Eric) bourré d’un bloc de mousse. Sa tête et ses membres sont en vinyle.

Ses yeux noisette sont dormeurs et ses cheveux blonds sont implantés.

Ce bébé tendre (le plus petit d’après le catalogue de 1972) existe aussi avec les cheveux bruns et les yeux bleus.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mick – Clodrey-CEJI – A partir de 1976

Je vous ai déjà présenté deux Mick, celui de 1965 et celui de 1969.

Un  quatrième modèle voit le voit le jour en 1976. Dans l’intervalle, en 1972, Mick avait déjà changé de visage.

J’ai appris son existence grâce à une publicité figurant sur une page de magazine (sans doute Mickey ou Picsou magazine) de 1976. Depuis je l’ai vu sur le catalogue Jouéclub de 1976. Il était vendu 42,50 F, soit 27 € au 30 juin 2018.

Publicité de magazine – Collection : particulière

J’ai récemment adopté ce bébé sympathique. Il n’est malheureusement pas de très belle facture. On est la fin de l’âge d’or de la marque.

Mick de 1976 – Photo : collection particulière

Mick mesure environ 30 cm ; ses yeux bleus sont dormeurs et ses cheveux blonds sont implantés ; ses sourcils sont vol d’oiseau et il a un trou dans la bouche pour sucer son pouce.

Il est marqué dans la nuque : Clodrey made in France 2018 7608 (je ne suis pas certaine du dernier des huit chiffres) et de la signature de Pierre Durdilly.  Son moule de tête date donc de 1976, soit après le départ des Refabert.

Sa tête et ses membres sont en vinyle ; son corps est en jersey blanc bourré d’un bloc de mousse. Il ne porte aucune étiquette.

Plus tard, le même poupon s’est appelé Bonbon ; il était le compagnon de Sucette. Il était notamment vendu sous ce nom par Clodrey-Ajena en 1983-84. Ce poupon avait alors un corps tout souple bourré en orlon.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes photos Clodrey

Ce soir ce n’est pas l’une de mes poupées Clodrey que je vous présente mais beaucoup de poupées Clodrey mises en scène par la marque pour des séances de photos entre 1964 et 1967.

Ces photos que j’ai reçues à Noël 2017 étaient probablement des documents de travail pour les établissements Clodrey. Toutes ne sont pas annotées du prénom de la poupée présentée mais ce sont toutes des mines de renseignements.

On y apprend ainsi que la société Clodrey « Polyflex » était, dans ces années-là, une société anonyme dont le siège social était situé 33, rue du Louvre à Paris.

La plupart des épreuves était tirée sur kodacolor par un photographe de Sevran en Seine-Saint-Denis.

D’autres photos étaient réalisées par un photographe de Tours, J. Germain, installé 2, rue Néricault-Destouches. Les prises de vue étaient peut-être faites, dans ce cas, à l’usine de Langeais.

Pour commencer, voici Isabelle, en robe de mariée et en robes de cérémonies. Je n’ai pas réussi à identifier les deux petites poupées qui jouent les enfants d’honneur en tête du cortège. Cette photo ne comporte aucune annotation au recto et aucun cachet au verso.

Je pense que la poupée Isabelle présentée sur cette photo est celle de 1964 aux yeux coucou berceurs.

Le mariage d’Isabelle – Photo : collection particulière

Encore une photo d’Isabelle, mais légendée cette fois.

Isabelle brune et Isabelle blonde – Photo : collection particulière

Au verso cette photo porte le cachet Etablissements Clodrey « Polyflex » société anonyme 33, rue du Louvre Paris.

Sur la photo suivante, Isabelle la mariée, est blonde cette fois. Ses enfants d’honneur sont Christine et Alain de Femmes d’Aujoud’hui.

Un autre mariage d’Isabelle – Photo : collection particulière

Encore une photo d’Isabelle dans trois tenues différentes. Il s’agit d’Isabelle de 1966 aux yeux post-coucous.

Isabelle, une poupée très élégante – Photo : collection particulière

Une dernière photo de la jolie isabelle dans deux autres tenues :

Isabelle en tenues d’hiver – Photo : collection particulière

Après Isabelle, c’est au tour d’un couple de bébés articulés apparus en 1967, Félicie et Candide de jouer les vedettes.

Félicie et Candide – Photo : collection particulière
Félicie dans deux tenues différentes – Photo : collection particulière

Et puis Paloma prend la pose dans trois tenues qui lui vont à ravir.

Paloma tois fois – Photo : collection particulière

D’après le cachet au verso de la photo, ces trois jolies tenues sont de 1967.

Sur la photo suivante, c’est Daisy, la première poupée parlante électrique de la maison Clodrey sortie en 1966.

Daisy, la première poupée Clodrey qui parlait – Photo : collection particulière

Daisy est suivie de sa soeur, Reine-Claude, qui en plus de parler, marchait.

Reine-Claude, la poupée qui marchait et parlait – Photo : collection particulière
Dans deux autres tenues – Photo : collection particulière

Quant aux deux bébés qui suivent, je ne les ai pas identifiés.

Deux jolis bébés à identifier – Photo : collection particulière

Ensuite, ce sont cinq jolies petites Sonia qui vous saluent. Quelques années plus tôt Sonia portait le prénom de Sidonie. Cette charmante poupée s’est aussi appelée Christine pour le magazine Femmes d’aujourd’hui.

Sonia puissance 5 – Photo : collection particulière

Et voici venir une jolie bavarde. J’ai nommé Françoise.

Françoise prend la pose – Photo : collection particulière

Françoise est suivie de près par quatre petites Claudie, dont j’ai découvert l’existence grâce à ces photos.

Des petites soeurs de Françoise ? – Photo : collection particulière

Marisa n’est pas une poupée très connue de la marque Clodrey. La voici en brune et en blonde.

La brune ou la blonde ? Photo : collection particulière

Le baigneur présenté ci-dessous s’appelle Cyril.

Cyril, Cyril et Cyril – Photo : collection particulière

Qui connaît cette jolie petite blonde aux yeux post-coucous et à la robe rose ?

Qui suis-je ? – Photo : collection particulière

Stéphanie a posé pour le photographe dans cinq tenues très seyantes.

Stéphanie, une poupée élégante – Photo : collection particulière

Une autre bavarde a souhaité figurer sur ces photos. Au sortir de l’usine Clodrey, elle s’appelle Framboise. Pour Jouetrama de 1967-68 aussi. En revanche Le Bon Marché en 1967 a préféré  pour elle le prénom de Valérie, très en vogue à cette époque-là.

Framboise, un drôle de prénom pour une poupée – Photo : ccollettion particulière

Et enfin pour finir un joli bébé au sourire charmeur et à l’abondante garde-robe fait son tour de piste ou plutôt ses deux tours de piste.Vous l’avez reconnu, c’est bien-sûr Mick, le bébé de poche.

Mick et un aperçu de son impressionnante garde-robe – Photo : collection particulière
Mick prêt à affronter la pluie – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Michel – Clodrey – 1968-69-70

Michel est le frère cadet de Mick.

Comme son frère aîné, Michel est un poupon à trousseau. Plusieurs coffrets de vêtements étaient proposés à la vente.

Michel, le grand petit-frère de Mick – Photo : collection particulière.

Michel est un poupon de 42 cm à corps bourré recouvert de jersey rose ou bleu (la différence de couleur du corps déterminait peut-être le sexe du bébé).

Michel ou Michèle ? – Photo : collection particulière

Des pressions dans le dos permettaient sans doute le lavage du bébé sans mouiller le rembourrage et ainsi un sèchage plus rapide. Ce déshabillage intégral existait déjà chez Mick mais à l’aide d’une fermeture éclair.

Ses bras sont articulés.

Un corps en jersey bourré – Photo : collection particulière

Michel a la  tête et les membres en vinyle. Son visage rappelle celui de son frère aîné bien-sûr mais également celui de Paloma ou de Christiane.

Il est marqué dans la nuque Clodrey made in France.

Ses yeux post coucou de couleur noisette sont bordés de très longs cils. Ses sourcils sont vol d’oiseau.

Un charmant sourire – Photo : collection particulière

Michel a fait son apparition au catalogue en 1968, six ans après son frère aîné.

Cette année-là, sa tenue de présentation était blanche en broderie anglaise agrémentée d’un ruban bleu. Il était vendu au prix de 47,50 F, soit 60 € au 30 avril 2018.

L’année suivante, il est vêtu, comme sur la photo, d’une tunique en vichy bleu ou rose sur un bloomer assorti. Il portait aussi un bavoir en tissu-éponge. Il figure ainsi au catalogue Mamanbébé de 1969-70 au prix de 53 F, soit 61 de nos euros.

L’une des cartes postales que m’a apportées le Père Noël le présente dans les deux tenues de présentation avec un échantillon de sa garde-robe à acheter.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un très beau butin

Je ne pensais pas ramener un tel trésor, jeudi dernier, en me rendant chez Emmaüs.

Et pourtant jugez plutôt :

Castelnaudary - Emmaüs - 27 juillet 2017 (1)
Deux Clodrey, une Gégé et une Corolle – Photo : collection particulière

Ma collection s’est ainsi enrichie d’un Mick Clodrey de 1969, d’une Clodrey à corps souple en tenue d’origine dont je ne connais pas l’identité, d’une Gégé marcheuse et d’une Corolle en boîte.

Je vous présenterai, de manière plus détaillée, tout ce petit monde d’ici quelques jours.

La Clodrey inconnue a le moule de Michèle, de Jessy ou de Joséphine  mais c’est une poupétendre.

Quant à la Corolle neuve en boîte, c’est Doucette Coquelicot de 2004.

Et les voici maintenant après leur passage à la salle de bains et chez le coiffeur.

DSC_0368
La petite famille toute propre – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mick – Clodrey – le bébé de poche – 1965 et 1969

Mick est un poupon Clodrey né en 1965 et vendu avec ce premier moule de tête jusqu’en 1968.

Dans les catalogues de Noël 1965, il est présenté comme une nouveauté.

dsc_0170
Mick, un joli bébé souple

C’est la première poupée dessinée par Catherine Refabert.

C’est un « bébé de poche« , une marque déposée à l’INPI par la société des poupées Clodrey le 7 janvier 1965. Renouvelée le 6 décembre 1979, cette marque n’est aujourd’hui plus en vigueur.

Il a le corps en tissu bourré  bleu ou rose (probablement pour distinguer les garçons des filles),  bordé au col d’un rang de dentelle blanche et zippé dans le dos.

Sa tête et ses membres sont moulés dans un plastique très souple. Il est marqué dans la nuque : « Bébé de poche déposé ».

Mick  mesure  29 cm ; il dispose d’une importante garde-robe et de nombreux accessoires, vendus séparément.

 Ses yeux bleus dormeurs sont post coucous. Il  n’a pas de sourcils.

L’année de sa sortie sur le marché, Mick a obtenu l’oscar du jouet et a été élu meilleur jouet par Loisirs jeune.

dsc_0169
Mick dans sa version 1965-68 en tenue d’écolier portée sur sa chemise de naissance

Aux galeries Lafayette en 1965, Mick était vendu en chemise 20 F (soit 27 € de février 2018) et les coffrets trousseau de 12,50 F à 15 F (de 17 à 20 €).

En 1969, c’es un nouveau Mick qui fait son apparition dans les magasins de jouets.

Le nouveau Mick 

Ce Mick est marqué dans la nuque 14 6922B. Il mesure 29 cm, a des yeux bleus post coucous et des cheveux implantés bruns. Ses sourcils sont vol d’oiseau.

Son corps est en tissu bourré bleu (ou rose) ; sa tête et ses membres sont en vinyle.

Le second Mick 

A partir de 1973, Mick a été réédité avec encore un nouveau moule de tête. il est alors accompagné de sa soeur, Miquette.

Rendez-vous sur Hellocoton !