HiFi 40 – Bella – 1973-74

HiFi 40, une poupée parlante de marque Bella – Photo collection particulière

HiFi 40 est l’une des nombreuses poupées Bella parlantes. elle mesure 42 cm et parle grâce à un système Ozen Pat 931179 Japan.

Elle a été présente au catalogue de 1969 à 1974, mais au cours de ces six années, elle a changé plusieurs fois de tête et même de corps.

HiFi 40, un visage original – photo collection particulière

Le modèle de 1973-74 est marqué dans la nuque 1.40.14 Bella. Ses yeux bleus dormeurs sont vivants et ses longs cheveux blonds implantés sont coiffés avec une raie.

Sa tête, emboîtée, et ses bras, emboîtés également, sont en vinyle ; son corps et ses jambes, emboîtées elles aussi sont en polyethylène.

En 1973, HiFi40 était vêtue d’une salopette (jupe ou pantalon) rayée portée sur un pull à col roulé.

l’année suivante, la demoiselle portait un pantalon à pattes d’éléphant rouge ou bleu marine auquel était cousu un petit haut blanc. Un blouson en skaï de couleur contrastée compétait la tenue.

Vêtue de la teue de Hifi 37 de 1971 – Photo collection particulière

En attendant de retrouver sa tenue d’origine, la mienne qui a perdu ses vêtements a emprunté la robe de HiFi 37 de 1971 ; elle en profite car HiFi 37 ne fait pas encore partie de ma grande famille de Bella.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Praline – Bella – 1971-72

Praline est un peu une fée ;  c’est une poupée qui marchait lorsque la petite fille placée en face pointait dans sa direction une baguette magique terminée par une étoile.

Un électrotechnicien, M.Misou, avait conçu pour Bella un système fonctionnant à l’électricité statique. Ainsi, en frottant sur sa manche la baguette magique qui contenait un émetteur et en la dirigeant ensuite vers la poupée, celle-ci se mettait en marche grâce à un récepteur placé dans sa tête.

Un mécanisme à piles avait été ajouté pour que les bras de Praline se balancent en même temps qu’elle marchait.

Praline, a poupée magique – Photo collection particulière

Praline est une poupée de 45 cm dont la tête et les bras sont en plastisol et le corps et les jambes en polyethylène. Ses longs cheveux sont implantés et ses yeux dormeurs sont vivants.

Elle est marquée Bella 1.45.01 dans la  nuque.

De jolis yeux noisette – photo collection particulière

Elle a fait rêver  de nombreuses petites filles en 1971 et en 1972.

Elle est ici présentée dans sa tenue d’origine. Les trois modèles que je possède portent le même vêtement, l’une en bleu et deux autres en corail. Cette combinaison pantalon en tissu synthétique était fermée par un zip sur le devant mais pour l’une des trois, le zip a été placé à dans le dos du vêtement. Il faut sans doute voir là une pointe d’originalité de la couturière !!

Avec le zip dans le dos – Photo collection particulière

En 1972, cette jolie demoiselle pouvait s’appeler Suzanne pour certaines enseignes.

Toutes les trois, prêtes à se mettre en marche – Photo collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Bal des Poupées – Hélène Legrais – 10 octobre 2018

Au cours des dernières vacances de la Toussaint, j’ai passé d’agréables heures à la lecture du dernier roman de l’écrivaine catalane, Hélène Legrais.

Comme les précédents ouvrages d’Hélène Legrais, Le bal des poupées a pour cadre le pays catalan et Perpignan ; il nous plonge dans l’univers des poupées Bella à la fin des années 60.

Cathie, Besty, Pirouette, Microbe, Mick et quelques autres sont des héros du livre au même titre que Sylvie, Patrick, Michel, Eliane, José ou Soeur Eulalie, les humains de ce conte.

Hélène Legrais nous conte une jolie histoire avec pour toile de fond les quartiers populaires de Perpignan et l’usine Bella.

Parfaitement documenté sur l’histoire de Bella dans les années 60 et 70, ce roman nous permet de retrouver l’atmosphère d’une époque aujourd’hui révolue.

Je vous conseille vivement de noter « le Bal des Poupées » dans votre liste au Père Noël.

Le Bal des poupées est sorti le 10 octobre dernier chez Calmann Lévy dans la collection « France de toujours et d’aujourd’hui ». C’est un ouvrage broché de 380 pages distribué par Hachette et vendu au prix de 19,90 €.

Nancy – Bella – 1979

Nancy est une très grande poupée Bella (63 cm) marcheuse-parlante qui a fait rêver les petites filles entre 1972 et 1979.

La poupée présentée ici est de 1979. Elle était, cette année-là, présentée ainsi au catalogue Axe : « poupée Nancy marche et parle habillage luxe h 60 cm 252 F« , soit 122 € à la fin août 2018.

Nancy Bella dans l’une de ses tenues de 1979 – Photo : collection particulière

Nancy a perdu son bonnet et son écharpe de laine écrue.

Entre 1972 et 1979, Nancy a porté de nombreuses tenues, toutes très mode.

Cette grande poupée a la tête et les bras en plastisol ; son corps et ses jambes sont en polyethylène.

Ses longs cheveux sont implantés et ses yeux vivants sont dormeurs.

Nancy, une très jolie poupée – Photo : collection particulière

Nancy est marquée 60-08 Bella dans la nuque.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Droline 45 – Bella – 1974

Voici l’une des petites soeurs de Droline 60 : la cadette prénommée Droline 45 en raison de sa taille.

Droline 45 à la chevelure flamboyante – Photo : collection particulière

Marquée dans la nuque : 1.40.07 Bella, Droline 45 a des yeux vivants dormeurs bleus et de magnifiques cheveux roux.

Elle est apparue au catalogue Bella en 1974 et était proposée dans quatre versions : ses cheveux pouvaient être roux ou blonds (trois sortes de blond).

La poupée présentée est vêtue et chaussée d’origine. Sa combinaison pantalon pouvait être rouge comme ici, bleue ou jaune.

Droline 45 vêtue d’origine – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Cincia – Bella – 1968 à 1971

Cincia est une poupée Bella à trousseau présente dans les catalogues de 1968 à 1971.

Cincia – Photo : collection particulière

Cincia mesure 30 cm. Elle est marquée dans la nuque : POUPEES BELLA.

Sa tête et ses membres sont en plastisol ; son corps est en polyethylène.

Cincia, une jolie petite fille aux très longs cheveux – photo : collection particulière

Ses membres sont emboîtés ; sa tête montée à la japonaise sur rotule est élastiquée. On peut ainsi lui faire prendre diverses positions pour lui donner un air vivant.

Un montage sur rotule pour lui faire tourner la tête – Photo : collection particulière

Ses très longs cheveux sont implantés et ses magnifiques yeux bleus sont vivants et dormeurs.

La poupée est présentée dans l’une des très nombreuses tenues que Bella proposait pou elle ; elle est chaussée d’origine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bébé doux – Bella – 1984

Bébé doux est une poupée de chiffon à tête en vinyle de 35 cm.

C’est une des dernières créations de Bella avant la fermeture de l’entreprise.

Il est marqué dans la nuque Bella 1.40.25, a des yeux dormeurs bleus et des cheveux moulés.

Bébé doux, une poupée de chiffon – Photo : collection particuière

Le poupon présenté qu a perdu sa robe d’origine est ici vêtu d’une robe Corolle de 1982-83.

Bébé doux dans une tenue empruntée – Photo : collection particulière

Son corps et ses membres sont en tissu bleu bourré; ses pieds et ses mains sont blancs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Droline – 60 cm – Bella – 1973-74

En 1973-74, Bella a  commercialisé des poupées rigolotes à corps souple, les Droline, dans trois tailles : 30 cm, 45 cm et 60 cm. Ces poupées se ressemblent mais il ne s’agit toutefois pas d’une seule poupée déclinée en trois tailles.

Je vous présente aujourd’hui celle de 60 cm apparue en  1973.

Droline est marquée dans la nuque : 1-60-07 Bella.

Elle existait en version blonde à yeux noisette, rousse à yeux bleus et platine à yeux bleus également.

Sa tête et ses bras sont en vinyle ; son corps et ses jambes qui se terminent sans pieds sont en tissu duveteux bourré (rose pour la blonde, bleu pour la rousse et rouge pour la platine).

Ses yeux dormeurs sont vivants et ses cheveux sont implantés.

J’en ai deux, la blonde à yeux noisette :

Droline blonde – 60 cm – Photo : collection particulière
Un visage très souriant – Photo : collection particulière

Et la rousse à yeux bleus :

Droline rousse de 1973 – Photo : collection particulière
Avec des taches de rousseur – Photo : collection particulière

Les poupées présentées sont vêtues, chaussées et coiffées d’origine.

En 1974, les Droline avaient seulement changé de tenues ; elles portaient des tuniques fleuries rouges ou bleues sur des pantalons à pattes d’éléphant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Arnold – Bella – 1984

Arnold de Bella – Photo : collection particulière

Arnold est un drôle de petit bonhomme de 40 cm. Il doit son nom à a célèbre série télévisée américaine des années 80 « Arnold et Willy ».

Bébé noir à l’origine en 1984, au fil des années, Arnold a éclairci. Aujourd’hui seul son bras droit est vraiment noir.

C’est la particularité de presque tous les Arnold qui ont mal vieilli. La qualité du vinyle n’était pas au rendez-vous et les décolorations sont fréquentes ; on est à la fin d’une époque. Cette année-là, en effet, les établissements Bella ont fermé leurs portes.

Malgré tout, je lui trouve beaucoup de charme.

Un poupon noir qui éclaircit avec le temps – Photo : collection particulière

Arnold est marqué dans la nuque : Bella 1.40.28 . Il est buveur-mouilleur et sexué.

C’est un poupon tout en vinyle aux yeux noirs et aux cheveux implantés en laine. Il est ici vêtu d’origine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trouvailles du 10 juin 2018

Mes deux sorties vide-grenier en ce dimanche au soleil un peu capricieux ont été fructueuses.

A Castelnaudary tout d’abord, j’ai trouvé un Tidoo Corolle, une Clodrey non identifiée au moule de tête 7310 2015 et deux cadres avec des affiches représentant des poupées puis à Villefranche-du-Lauragais, la récolte a été excellente.

Castelnaudary 10 juin 2018 – Photo : collection particulière

A Villefranche, j’ai adopté trois Corolle, dont une Julia de 2005, un câlin et un autre poupon.

J’ai aussi trouvé une mallette de Tressy Bella des années 60 avec à l’intérieur deux mannequins de Bella (peut-être des Tressy mais il faut que j’étudie cela de près quand ces demoiselles auront pris leur bain), des vêtements de Tressy et quelques petits accessoires à identifier aussi.

Villefranche-du-Lauragais 11 juin 208 – Photo : collection particulière

Cette jolie mallette fera l’objet d’un prochain billet, à la rentrée probablement.

Rendez-vous sur Hellocoton !