La véritable histoire de Kiki le vrai

Le 26 janvier 1974, Koïchi Sekiguchi créait à  Tokyo, Monchichi, un drôle de petit singe tellement sympathique qu’il a fait le tour de la planète.

En France, c’est la société Ajena qui, à partir de 1979 fabrique et distribue sous licence Sekiguchi cette adorable peluche.

Pour lui donner un nom français et le différencier ainsi de ses congénères d’autres pays, la société Ajena acquiert en 1978 la marque Kiki.

Lire la suite « La véritable histoire de Kiki le vrai »

Publicités

Guillaume – Clodrey-Ajena -1985

Guillaume est un petit baigneur de 30 cm tout en vinyle de marque Cl♥drey-Ajena.

Guillaume de 1985

Pour Noël 1985, il était vendu dans une boîte en carton à fenêtre arborant le slogan : « petits coeurs pour grand amour » au prix de 60 F, soit 16 € au 31 décembre 2018.

Lire la suite « Guillaume – Clodrey-Ajena -1985 »

Mick, Mickette et Miquette – Clodrey – De 1965 aux années 80

Mick, le premier bébé Clodrey de Catherine Refabert, est né en 1965. C’est un « bébé de poche« , une marque déposée à l’INPI par la société des poupées Clodrey le 7 janvier 1965. Renouvelée le 6 décembre 1979, cette marque n’est aujourd’hui plus en vigueur.

Il a obtenu, cette même année, l’oscar du jouet et a été élu « meilleur jouet » par Loisirs Jeunes.

On peut le voir aussi ici.

Je vous ai présenté ce premier Mick il y a quelque temps déjà.

Mick de 1965 dans l’une de ses nombreuses tenues

C’est un bébé à trousseau de 29 cm disposant d’une très abondante garde robe relativement onéreuse. En effet, alors que Mick en chemise était vendu 20 F, ses coffrets de vêtements coûtaient de 9,90 F à 18,50 F.

Sa tête et ses membres sont en plastique très souple ; son corps en tissu bourré fermé par un zip et terminé à l’encolure par une dentelle pouvait être bleu ou rose, peut-être s’agissait-il de distinguer ainsi des Mick garçons de Mick filles, d’autant qu’il existait des tenues de garçons et des tenues de filles.

Ses yeux sont post coucous et il n’a pas de sourcils.

Il est marqué dans la nuque « Bébé de poche déposé ».

En 1969, un nouveau Mick voit le jour. Il mesure toujours 29 cm et son corps reste le même. En revanche son visage et ses membres changent.

Mick de 1969

Comme toutes les poupées et poupons Clodrey créés à partir de 1969, il porte un numéro de moule. Il est marqué dans la nuque Clodrey made in France 14 6922 B.

Ses yeux sont post coucous avec de longs cils et ses sourcils sont vol d’oiseau.

Des yeux post coucous bordés de longs cils

Comme son prédécesseur, Mick de 1969 est un bébé à trousseau.

Ce nouveau Mick a une soeur Mickette marquée dans la nuque Clodrey 2012 6921 ; elle a de longs cheveux et son corps est en tissu blanc. C’est également un bébé à trousseau. Elle a le même visage que Marina.

La voici au catalogue :

 

Mick présente Mickette –
Mick et Mickette Clodrey

En 1972, la marque Clodrey appartient désormais à la Compagnie Générale du Jouet (plus connue par son acronyme CEJI). Mick et Mickette ont disparu du catalogue.

Un couple de petites poupées de 30 cm les remplace. Ce sont Eric et Fanny. Ils figurent au catalogue de 1972 consultable sur le forum par amour des poupées. Ce sont des « poupétendre« .

Eric de 1972

Eric et Fanny sont marqués dans la nuque Clodrey made in France 7202.

Leurs membres, tout à fait similaires à ceux du deuxième Mick, et leur tête sont en vinyle. Leur corps en mousse de polyurethane est recouvert de jersey de couleur vive (bleu pour Eric et rose pour Fanny).

Leurs cheveux, courts pour Eric et longs pour Fanny, sont implantés.

Je ne sais pas si ces deux petites poupées disposaient d’une garde-robe, proposée séparément. Ils étaient vendus vêtus d’une simple chemise.

L’année suivante, ils sont à nouveau présents au catalogue mais ils ont changé de prénom et s’appellent désormais Mick et Miquette. Attention à l’orthographe du prénom de cette petite poupée qui n’est plus la même que celle du prénom de la poupée de 1969.

Leurs chemises blanches en 1972 sont imprimées en 1973. A ce détail près, Mick et Miquette sont strictement identiques à Eric et Fanny.

En 1976, Mick et Miquette sont encore commercialisés. Cette année-là, la publicité nous apprend qu’on peut leur acheter des vêtements spécialement conçus pour eux.

Miquette a conservé le même visage qu’en 1972-73 ; en revanche Mick est désormais un bébé joufflu à la bouche percée pour lui permettre de sucer son pouce. Sa nuque porte le n° de moule 2018 7608.

Mick de 1976

Mick et Miquette sont des bébés tendres de 28 cm au corps en jersey blanc bourré. Leur tête et leurs membres sont en vinyle.

Très appréciés des petites filles, Mick et Miquette ne disparaissent pas lors du rachat de la marque Clodrey par Ajena en 1982. Ils changent seulement de prénoms.

Pour Noël 1982, ils deviennent Bonbon et Sucette et disposent d’une très abondante garde-robe.

Ce sont maintenant des bébés très souples et très doux au corps en orlon recouvert de toile blanche. Leurs cheveux sont aussi plus soyeux.

Sucette de 1982 dans sa tenue de présentation

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sucette – Ajena Clodrey – A partir de 1982

En 1982, l’année-même du rachat de Clodrey par Ajena, un couple de petites poupées figure dans les catalogues de Noël des grandes enseignes. Ce sont Sucette et Bonbon. Ils sont vendus sous la marque Ajena Clodrey (Clodrey est encore écrit avec un o et non avec un ♥ comme à partir de 1983).

Dans le catalogue du Printemps de Noël 1982, ils sont vendus 109 F le bébé (soit 37 € au 30 septembre 2018). Ils ont pour voisins de page, Pitchoun et Pitchounette, deux bébés Corolle de la même taille.

Je me contenterai de vous présenter Sucette car Bonbon ne l’a pas encore rejointe chez moi mais je vous dirai tout de même quelques mots de ce petit bonhomme à la fin de ce billet.

Sucette est en fait la version « années 80 » de Fanny (1972) qui s’est appelée Miquette à partir de 1973. Elle porte le même moule de tête : Clodrey made in France 7202.

Sucette coiffée comme sur le catalogue – Photo collection particulière

Sucette est une petite poupée de 30 cm aux cheveux implantés très doux et aux yeux dormeurs noisette. Ses sourcils sont vol d’oiseau.

Sucette vêtue d’origine – Photo collection particulière

Sa tête et ses bras sont en vinyle et son corps est tissu blanc bourré d’orlon ; elle est ainsi très souple et toute légère.

La poupée présentée est vêtue d’origine mais a perdu ses souliers blancs.

A partir de l’année suivante Sucette Cl♥drey dispose d’une importante garde-robe vendue séparément.

Sur son corps est cousue une étiquette sur laquelle on peut lire : « Clodrey made in France » au recto. Cette étiquette est très semblable à celles de Clodrey-Ceji de 1980 mais elle ne mentionne plus la ville de Langeais.

Phot collection particulière
Photo collection particulière

En effet, à partir du rachat de la marque par Ajena les poupées Clodrey quittent définitivement Langeais pour rejoindre Luché-Pringé dans la Sarthe.

Bonbon, le frère de Sucette est la version « années 80 » du dernier Mick, celui de 1976 ; Il porte le numéro de moule : 2018 7608. Comme sa soeur à partir de 1983, il dispose d’une importante garde-robe.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un ours en peluche enchaîné – Nounours – A partir de 1969

Je vous présente un ours en peluche de couleur castor à l’air un peu boudeur. Autour du cou, il porte une chaîne qu’il semble avoir cassée pour s’enfuir et trouver une famille aimante.

un ours à chaîne – Photo : collection particulière

Ce magnifique ours en peluche articulé figure aux catalogue Maman-bébé de 1969,  de 1969-70 et au catalogue jouets services de 1972 en compagnie de ses frères, plus grands et plus petits ainsi que d’autres animaux.

Il y est présenté comme étant en très belle peluche homologuée crylor qualité lavable. Il existait dans les coloris blanc, castor et biche.

Jusqu’en 1968, la peluche des nounours était fabriquée en rayonne et très rarement en laine.

En 1969, le modèle de 35 cm était vendu 32,50 F (40 € de septembre 2018), celui de 45 cm : 47,50 F (58 € de septembre 2018) et celui de 65 cm : 75 F (91 € de septembre 2018).

Cet ours en peluche de 35 cm environ est de marque Nounours, la plus connue des marques françaises de peluches depuis le début des années 60.

Cette entreprise familiale fondée en 1962 à Châtillon-en-Vendelais en Ille-et-Vilaine par Jacky et Marie Dubois est devenue au fil des ans grâce à la qualité et à l’originalité de ses produits une très grosse société rachetée en 2005 par le  groupe César, une société de Saumur dans le Maine-et-Loire, à l’origine, spécialisée dans le déguisements et les masques de carnaval ; c’est la société César qui, en 1982, avait dépanné la jeune société Corolle, pour la fabrication des têtes et des membres de ses poupées.

En 1989, Nounours avait racheté Ajena et ainsi continué à diffuser Kiki.

Les ours en peluche de marque nounours des années 60-70 sont reconnaissables à leurs grands fronts, leurs petits museaux et leurs membres courts et ronds.

C’est le cas de celui que je vous présente.

Des membres courts et ronds – Photo : collection particulière

Mon sympathique nounours, récemment adopté, était équipé d’un système sonore, aujourd’hui cassé, qui lui permettait de pousser des cris.

Un grand front et un petit museau – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour de salon à Salon

Aujourd’hui se tenait à Salon de Provence, le festival européen de la poupée.

Il me semble que cette année, les stands étaient moins richement garnis que ceux de l’année dernière.

J’y ai toutefois fait une belle récolte de Clodrey et autres jolies poupées. J’ai aussi acheté trois catalogues Corolle qui n’apparaissent pas sur la photo.

Un butin varié. Photo : collection particulière

Je vous présenterai individuellement chacune de ces trouvailles au cours des prochaines semaines.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Boubou – Clodrey Ajena – 1984

Voici Boubou :

Boubou de Clodrey Ajena, en tenue d’origine – Photo : collection particulière

Boubou est un poupon noir de 35 cm présent au catalogue Ajena de 1984. Il fait partie de la série « poupées des Iles« .

Comme tous les Clodrey de cette époque-là, Boubou ne porte ni numéro de moule, ni aucune inscription dans la nuque. Mais on remarque très vite un air de famille avec les derniers nés de 1973 et aussi avec Pascal, Patrick, Jean-Pierre et Frédéric et sans doute bien d’autres.

Un air de famille avec des Clodrey de la période CEJI – Photo : collection particulière

En revanche, Boubou est marqué Cl♥drey sur une étiquette cousue à son corps.

Ses yeux dormeurs sont marrons, ses sourcils sont classiques. Ses cheveux noirs et crépus sont implantés sur un crâne à cheveux gravés.

Sa tête et ses membres sont en vinyle et son corps est en tissu marron bourré.

La poupée présentée est vêtue et coiffée d’origine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trouvailles d’août

En vacances dans l’Aude, nous avons croisé la route de plusieurs poupées sur deux brocantes.

La première se tenait dans le joli village de Lagrasse. Un magnifique baigneur Raynal de 60 cm en tenue d’origine nous a interpellés lors de notre passage aux abords de son stand. Un peu plus loin c’est Doucette Cacao de marque Corolle qui nous a fait signe.

Lagrasse- 13 août 2017
Raynal marqué Tony dans la calotte en compagnie de Doucette Cacao – photo : collection particulière

Deux jours plus tard, à l’occasion du 15 août, un vide-grenier avait lieu dans un village voisin et là nous avons fait une très jolie récolte : un Clodrey 6926 à mécanisme électrique (peut-être Marco de 1975, ses mains sont ouvertes), Doucette Cerise, la soeur de la précédente, un moyen Kiki bleu, tout heureux de rejoindre son petit frère et son grand frère et enfin un magnifique Petit Diable de Corolle, l’un des premiers poupons de la marque.

Montlaur 15 août 2017
De gauche à droite : Clodrey 6926, Doucette Cerise, Kiki bleu et Petit Diable Corolle – photo : collection particulière
Les trois plus mignons – photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poupée Tonic – Clodrey Ajena -1984

Dans la famille des poupées Tonic de 1984, j’ai la rose.

DSC_0134
Ma poupée Tonic – Photo : collection particulière

Au catalogue Ajena de 1984, les poupées Tonic étaient au nombre de 4 : une bleue, une grise, une rose et une jaune.

Les poupées Tonic sont de grandes poupées de 52 cm, à tête et membres en vinyle et corps en tissu (orange pour la mienne) bourré.

La  mienne ne porte aucune inscription.

Elle est vêtue d’origine mais il lui manque son bandeau et ses guêtres. Cette tenue est d’ailleurs légèrement différente de celle du catalogue (le justaucorps et le collant sont roses pour la mienne et non blancs ; quant à l’imprimé du tutu, il est le négatif de celui du catalogue).

Les tenues de ces poupées rappellent celles des adeptes de la gym tonique et de l’aérobic dans les années 80.

Ainsi Véronique et Davina de l’emission de TV culte Gym Tonic sur France 2:

DSC_0136
La poupée Tonic de 1984 et l’album 33 tours de 1982 – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aline – Clodrey Ajena – 1984

dsc_0193-1
Aline – Un joli visage Clodrey – Photo : collection particulière

Aline est l’une des quatre poupées chanceuses que je vous ai présentées, à mon retour de chez Emmaüs, le 26 février dernier.

Aline est une poupée à système électrique (japonais Ozen  à disques ouverts pour la parole et italien Ceccon pour la marche).

Le catalogue de 1984 la présente comme marchant, parlant et chantant quand on frappe dans les mains.

Aline mesure 46 cm, a des yeux dormeurs marrons et des sourcils classiques (et non vol d’oiseau comme ses aînées de la marque Clodrey distribuée par la CEJI).

Sa tête et ses bras emboîtés sont en plastique souple ; son corps et ses jambes également emboîtées sont en plastique dur.

Ses cheveux bruns implantés sont courts avec seulement deux longues mèches pour lui faire des tresses.

dsc_0194
Deux longues tresses pour cette jolie poupée – Photo : collection particulière

Elle est marquée dans la nuque : 7415 2018 Clodrey. Son moule de tête est aussi celui de Murielle.

Elle est ici vêtue d’origine sans son écharpe qu’elle a perdue. Sa tenue est portée, dans le catalogue Ajena de 1984, par sa soeur Valérie qui parlait et chantait seulement.

dsc_0195
Aline en tenue d’origine – Photo : collection particulière

A l’intérieur de ses chaussures de marcheuse, se trouvent deux plaques de plastique rouge marquées Ceccon.

Rendez-vous sur Hellocoton !