Butin des 11 et 12 mai 2019

Le week-end dernier, c’est chacune de notre côté que nous avons arpenté les allées de différents vide-greniers du Sud de la France à la recherche de nouvelles poupées. Et l’on peut dire que la récolte a été bonne !

Mais tout a commencé Samedi, avec la réception de deux poupées Corolle des années 1990 commandées sur ebay. Vendues à petit prix en raison de légers défauts, les deux poupées se sont révélées très belles et dans un état très satisfaisant. Elles avaient même fait le voyage accompagnées de leur ours en peluche.

Deux nouvelles demoiselles Corolle

Nous vous les présenterons plus en détail après une séance de coiffure et d’habillage.

Le même jour, après une agréable promenade en navette maritime, je me suis rendue à un vide-grenier en bord de mer à Marseille.

Lire la suite « Butin des 11 et 12 mai 2019 »

Publicités

Retour de brocantes – samedi 4 et dimanche 5 mai 2019

A peine rentrée de vacances samedi, je me suis rendue sur un vide-grenier dans une école tout près de chez moi et j’y ai déniché deux poupées Corolle (un « mon petit garçon » non sexué de la fin des années 80 et une mini-corolline de 2012).

Mon butin du week-end

Ce matin, le mistral a failli me faire rater le vide-grenier du Cours Bastide, une autre école, tant il soufflait fort.

J’ai dû me faire violence pour ne pas rester bien au chaud chez moi mais j’ai bien fait car sur les stands que les exposants avaient bien du mal à maintenir en place, j’ai trouvé trois Cathie de Bella, un Câlin Berlingot rose Corolle de 2008, 2009 ou 2010 et les trois sœurs de ma mini Corolline de la veille.

Bref, des trouvailles intéressantes pour finir en beauté ces vacances de Pâques 2019.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les cloches sont passées !

Nos cadeaux de Pâques

Ce matin, en nous réveillant nous avons découvert les cadeaux laissés par les cloches : une nouvelle tenue pour Juliette et deux catalogues Tonka des années 1990 présentant notamment les poupées Tinnie et Kattie pour compléter notre documentation.

Les cloches sont-elles passées chez vous ? Ont-elles bien gâté vos poupées ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Première brocante de la saison – 24 mars 2019

Nous étions exposantes mais également acheteuses en ce dimanche presque estival et nous sommes très satisfaites de nos trouvailles, partiellement financées par nos ventes.

Nos trouvailles du 24 mars 2019

Très tôt le matin nous avons rencontré un gentil nounours en salopette de velours rouge qui a tout fait pour se faire adopter. Et il a réussi. Reste maintenant à retrouver son identité. On sait juste qu’il a quarante ans ou presque.

Plus tard, c’est Suce Pouce, un poupon Corolle de la période 1984-86 qui nous a fait de l’œil qu’il avait pourtant bien mal en point. Recueilli très sale et les yeux recouverts de calcaire, il avait bien triste mine. Quelques heures plus tard, il avait retrouvé de l’allure. Il lui manque un vêtement pour apparaître aussi beau qu’aux catalogues.

Après un brin de toilette…

Calin Yang de 2008 est venu à nous dans une jolie tenue Corolle très colorée de la même année mais à la maison il a revêtu sa tenue d’origine que nous avions en réserve. Il ne lui manque que son bandeau.

Enfin peu de temps avant notre départ, une nouvelle Martine des éditions Atlas est venue compléter notre butin. Elle porte une petite robe en vichy rose qui pourrait bien faire partie de son trousseau mais sans certitude.

une visite matinale chez Emmaüs le 15 mars 2019

Samedi, je suis de nouveau allée à la boutique Emmaüs d’Escalquens, mais pour changer j’ai eu envie d’y aller le matin. Constatant régulièrement que l’après-midi le coin des poupées est un peu dégarni, j’espérai découvrir des pépites en allant chiner de bonne heure.

Bilan, je ne suis pas certaine de retenter l’expérience ! Alors certes, il y a un peu plus d’objets à la vente mais il y a surtout beaucoup, beaucoup plus de monde, les plus pressés se faufilant même sous le rideau métallique avant que celui-ci ne soit totalement remonté ! Ensuite, c’est la bousculade dans les rayons et à la caisse…

Un bien maigre butin en ce samedi matin.

Bref, c’est un peu déçue de cette expérience que j’ai quitté le hangar, d’autant plus que mes trouvailles sont bien maigres cette semaine. Du côté des poupées, il y avait effectivement beaucoup plus de choix qu’habituellement l’après-midi mais essentiellement des modèles très récents et sans marque.

J’ai adopté les deux seules poupées Corolle du lot :

♥ une Dollie de 2008 en tenue d’origine complète. Elle est un peu décoiffée mais ses cheveux sont en très bon état, ce qui est rare pour une poupée Corolle de cette époque, et elle a même encore ses élastiques d’origine.

♥ un mini-bain du milieu des années 2010. Son étiquette ayant été coupée, il me sera difficile de le dater plus précisément.

En revanche, bonne surprise du côté des meubles de poupée. J’ai trouvé un rocking-chair que je possédais déjà mais dans une autre teinte et une petite table de chevet ancienne qui a besoin d’un bon nettoyage.

Avant de quitter le rayon des jouets, je me suis laissée tenter par un gros ours promotionnel Carrefour, petit-frère de notre Carouf’, adopté en 2016. Celui-ci s’appellera Carours.

Enfin, au rayon livre,  j’ai trouvé ce joli album Barbie de 1981, en parfait état.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les adoptés du Festival Européen de la Poupée 2019

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Le Festival Européen de la poupée de Salon-de-Provence se tenait hier, 2 mars, et se poursuit aujourd’hui.

Nous y étions hier dès l’ouverture à 10 h et il y avait déjà beaucoup de visiteurs. Les exposants étaient également nombreux répartis dans les trois salles de l’espace Charles Trenet.

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Nous avons passé un très agréable moment même si les poupées vintage semblaient moins nombreuses que d’habitude, surtout du côté des Clodrey et des Gégé.

La marque Corolle qui fête, cette année, son quarantième anniversaire, était plutôt bien représentée, mais les modèles des années 80 et 90 se faisaient rares.

Samy Odin, le propriétaire-fondateur du Musée de la poupée à Paris qui a fermé ses portes en 2017, était là pour représenter Chérubins, sa boutique d’objets de collection et présenter quelques très jolies poupées de différentes époques dont certaines sur le thème du salon « joyeux Noël ».

Enfin, plusieurs stands présentaient des bébés reborn très réalistes qui ont suscité des réactions très diverses chez les visiteurs.

Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Après avoir parcouru les allées du salon à la recherche de poupées Clodrey ou Corolle absentes de nos collections respectives, notre choix s’est porté sur de bien jolis modèles.

Ils ont tous accepté de prendre la pose pour vous, en attendant le train du retour.

Notre butin du Festival européen de la poupée – Salon de Provence – 2019

Ils sont au nombre de six : Trois poupées Clodrey, deux Corolle et une Gégé.

Parmi les Clodrey, il y a une Stéphanie aux cheveux coupés et au ventre percé de nombreux petits trous. Je pense qu’elle était originellement vêtue d’un costume folklorique qu’elle a malheureusement perdu.

Il y a aussi Mikou l’esquimaude, une poupée du monde de 1973 qui va bientôt rejoindre ses deux soeurs Fleur de Rosée et Magali.

Et enfin un petit inconnu très sympathique marqué dans la nuque Clodrey 2014 7025 2.

Nos nouvelles Clodrey adoptées à Salon de Provence

Chez Corolle, notre déjà grande famille s’est agrandie avec Claire Corolle Cup de 2002 (ici vêtue de l’ensemble jupe jean mode de 2010) et Coquette Rousse Paris en fête de 2014 en tenue d’origine complète.

Deux sœurs Corolle aux visages très semblables

Enfin chez les poupées Gégé, c’est Claudine, dans une autre tenue Gégé que celle présentée au catalogue de 1974, qui va bientôt retrouver mes autres Yette de Montbrison. Elle apporte en cadeau à l’une de ses grandes soeurs, les Caroline, une jolie paire de chaussures.

Claudine ramène de jolies chaussures à ses sœurs.

En sortant du salon, nous avons pris le flyer du prochain Antic Toys qui se tiendra à Salon le 20 octobre 2019.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Brocante sous le soleil – 24 février 2019

Le printemps était déjà au rendez-vous à Marseille en ce dimanche 24 février.

Nous avons profité de ce premier soleil sur la corniche Kennedy avec en prime un bien joli vide-grenier aux abords de la plage du David.

Et nous avons fait bonne pioche en récoltant quatre poupées et un Kiki médium.

Dernière née de Clodrey, Kiki, deux Chéries de Corolle et une Doucette de Corolle

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes trouvailles de la Chandeleur 2019

Le temps était tellement maussade cet après-midi que j’hésitais vraiment à sortir mais le désir d’aller fouiller les bacs d’Emmaüs a été plus fort que mon envie de rester chez moi au chaud.

Et j’ai eu raison car cette petite visite m’a permis d’adopter trois poupées Corolle : Carine joyeuse de 1989, Fred, un youpi câlin de 1999 et un Babi Cor♥lle de 2008.

De gauche à droite Babi Cor♥lle 2008, Carine joyeuse de 1989 et Youpi Calin Fred de 1999 

C’est sûr, le mois prochain je retourne à la salle des ventes d’Emmaüs d’Escalquens.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tournefeuille – 21 octobre 2018

Ce matin, j’étais à Rétrojouets, à Tournefeuille, en Haute-Garonne.

Comme l’annonçait la publicité, il y avait énormément d’exposants qui proposaient surtout des petites voitures et des trains mais aussi des poupées et même de très belles poupées avec quelques modèles rares.

L’une des salles d’exposition – Photo : collection particulière

J’ai ainsi pu voir en chair et en os la célèbre Claire de la télévision des années 60 produite par Clodrey, une Lili de corolle ou encore des Milly de Gégé en boîtes.

Il y avait aussi un Kiki dans sa voiture, un gros stand de poupées Petitcollin et de beaux modèles en celluloïd.

J’ai surtout trouvé et adopté un superbe poupon Clodrey noir qui porte le numéro de moule 2018 6924. J’ignorais jusqu’à ce matin son existence. Il ressemble comme deux gouttes d’eau à son frère blanc, Dauphin de 1970.

Le frère noir de Dauphin – Photo : collection particulière

Ce superbe baigneur est ici vêtu d’un très joli ensemble bloomer fait main.

J’ai aussi adopté Félicie Corolle de 1986 vêtue de vêtements corolle de plusieurs époques mais qui ne sont pas les siens.

Florence de Corolle – Photo : collection particulière

J’aurais pu en adopter d’autres tant il y avait de jolies choses mais c’est déjà bien pour aujourd’hui.

C’est un très beau salon et les visiteurs étaient fort nombreux en ce matin gris. C’est sûr au printemps prochain je retournerai au salon de Tournefeuille !

Rendez-vous sur Hellocoton !