Butin des 11 et 12 mai 2019

Le week-end dernier, c’est chacune de notre côté que nous avons arpenté les allées de différents vide-greniers du Sud de la France à la recherche de nouvelles poupées. Et l’on peut dire que la récolte a été bonne !

Mais tout a commencé Samedi, avec la réception de deux poupées Corolle des années 1990 commandées sur ebay. Vendues à petit prix en raison de légers défauts, les deux poupées se sont révélées très belles et dans un état très satisfaisant. Elles avaient même fait le voyage accompagnées de leur ours en peluche.

Deux nouvelles demoiselles Corolle

Nous vous les présenterons plus en détail après une séance de coiffure et d’habillage.

Le même jour, après une agréable promenade en navette maritime, je me suis rendue à un vide-grenier en bord de mer à Marseille.

Le butin marseillais du week-end

Parmi les nombreux stands, deux poupées ont attiré mon attention : tout d’abord, un Bébé Amour Corolle de 1999. Gros poupon de 52 cm comme Bébé Chéri, il porte cependant un moule de tête différent, utilisé pour la première fois cette année-là.

Ensuite, c’est un Bambino de Clodrey qui a rejoint mon escarcelle. Petit poupon à jambes droites entièrement en polyflex, il s’agit de l’un des tout premiers modèles imaginés et commercialisés par Claude Réfabert dans les années 1950. Il rejoindra bientôt sa sœur aînée à queue de cheval.

Le lendemain, direction le quartier Consolat pour un nouveau vide-grenier où j’ai adopté deux poupées mini-Corolline vêtues et chaussées d’origine ainsi qu’une poupée Birgé habillée d’une jolie chemise de nuit des années 60.

Ces trois demoiselle ont bien besoin de passer chez le coiffeur avant de revenir se présenter individuellement. Pour les garçons, ça devrait être plus rapide.

Betty

De mon côté, rien à signaler pour la journée de samedi. En revanche, dimanche,  j’ai arpenté les allées de 3 vide-greniers de la plaine lauragaise et voici ce que j’en ai ramené :

Butin occitan du 12 mai 2019

A Escalquens, en début de matinée, je n’ai trouvé que des articles très modernes : deux doudous Corolle récents, la tenue complète de Calin rieur fleur de 2011, un poupon noir espagnol de marque ASI et deux Modes & Travaux récents que la « vendeuse » m’a donnés car elle allait les jeter.

A Baziège, ensuite, j’ai trouvé de nouveaux Babicorolle. Il y en avait sur beaucoup de stands et même si ce n’est pas le cœur de ma collection, ils ne prennent pas beaucoup de place et restent des jouets Corolle.

J’ai également trouvé un sac à dos Corolle rempli de vêtements, un Kiki qui a malheureusement perdu une main mais que je n’ai pas eu le cœur d’abandonner à son sort, une poupée Moulin Roty en tenue d’origine mais qui a malheureusement perdu son bandeau et une chaussure et un disque de Kiki.

Mais la véritable pépite de ce vide-grenier, c’est en repartant que je l’ai trouvée : un ensemble de meubles de poupées de fabrication domestique, ayant appartenu à la belle-mère de la vendeuse. Ils sont « dans leur jus » et un petit rafraîchissement s’impose mais tomber sur des meubles de poupées anciens à petit prix est tellement rare que je n’ai pas hésité.

Enfin, avec déjà quelques kilomètres dans les jambes, je suis arrivée à Bram, troisième et dernier vide-grenier de la journée. Il était déjà un peu tard et si certains exposants commençaient à remballer leurs stands, j’ai tout de même vu de très belles choses et notamment cette Caroline de Gégé dans une tenue que nous n’avions pas encore. N’est-elle pas élégante en orange et mauve ?

J’ai aussi croisé un gros baigneur Petitcollin, une jolie poupée en composition en très bon état, un gros poupon Bella très cher (mais dans l’Aude, nous sommes tous près du pays de naissance des poupées Bella et elles sont très prisées), de nombreuses poupées de porcelaine des années 1990,… Impossible de tout acheter !

Avant de repartir, sur un stand dédié aux Corolle, j’ai tout de même craqué pour un Babichou de 1991. Il manquait à ma série de ces poupons aux yeux peints conçus pour les tout-petits.

Méloë

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 commentaires sur « Butin des 11 et 12 mai 2019 »

    1. J’aime aussi beaucoup les petits meubles anciens de poupée. Il y a quelques années, je n’y prêtais pas attention mais après avoir découvert les mises en scène de certaines collectionneuses américaines, j’ai commencé à m’y intéresser.

      La tenue orange et mauve est superbe ! Gégé avait un don unique pour choisir et assortir les couleurs.

      J'aime

  1. Merci de votre visite via Pierre et Elisabeth, je m’abonne de ce pas à votre blog, par plus on est de fous… des poupées, plus on rit… J’aimerais bien voir la petite Birgé en plus gros plan si vous aviez le temps….

    J'aime

    1. Merci à vous.

      Pour la Birgé, on s’en occupe c’est promis mais il faudra un peu de patience car nous n’avons pas toujours l’appareil photo à portée de main et les photos prises au téléphone ne sont vraiment pas terribles.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.