Reine-Claude et Daisy – Clodrey – 1967-69

La première des deux poupées que je vous présente aujourd’hui est née en 1967 et était encore présente aux catalogues de 1968 et 1969.

Elle se nomme Reine-Claude. C’est une poupée Clodrey (elle est marquée Clodrey France dans la nuque).

Elle mesure 53 cm (62 cm au catalogue), marche et chante grâce à un système  électrique japonais marqué dans le dos   :  PAT P  18825 . 22119 .24065.7910 .25767.8535.32629.

En 1967, elle était vendue au prix de 150 F (soit 189 de nos euros de 2017).

J’en ai deux, toutes les deux blondes aux yeux bleus mais dans des tenues différentes.

La première marche encore mais je n’ai pas pu entendre le son de sa voix.

Elle est tout en plastique (dur pour le corps et les jambes, souple pour la tête et les bras). Ses yeux bleus sont coucous (regard suiveur) de la seconde génération et ses sourcils sont  classiques.

La voici, vêtue et chaussée d’origine ; il lui manque peut-être un manteau :

dsc_0288

Et voici maintenant une autre Reine-Claude dans sa tenue complète de 1969 :

Reine-Claude habillée et chaussé d’origine

Reine-Claude a une sœur Daisy, née la même année qui, elle, se contentait de parler et de rire grâce à un système électrique  japonais également, marqué dans le dos : PAT. P 24065 7910 25767 8535 32629 made in Japan. En 1967 aux Nouvelles Galeries, elle était vendue 95 F, soit 123 € au 31 janvier 2019.

On la trouve encore sur les catalogues de  1968 et 1969. En 1968, elle prononçait huit phrases et il n’est plus précisé qu’elle riait ; en 1969, elle prononçait 10 phrases.

Daisy mesure 50 cm (53 cm dans les catalogues) et ressemble beaucoup à sa grande sœur. Elle est marquée Clodrey France dans la nuque.

Daisy blonde est ici habillée dans l’une de ses nombreuses tenues d’origine.

Daisy en robe de velours

Il lui manque son sac à main assorti à sa robe pour avoir l’air de sortir directement du magasin de jouets.

Daisy brune est vêtue d’une robe tout à fait semblable à l’une de celles qui lui était destinée mais celle-ci est un peu grande pour elle. Il doit s’agir d’une robe de Reine-Claude.

Daisy en robe blanche

En 1967, Daisy existe aussi dans une version plus petite (48 cm au catalogue).

La mienne mesure 45 cm et parlait grâce à un système électrique japonais marqué dans le dos  : PAT P 7910.8535. 24065.25767 32629 U.K. PAT.P50385 Tomy made in Japan.

Elle était vendue 75 F, soit 94 €.

Elle présente les mêmes caractéristiques que ses deux sœurs ; elle est marquée dans la nuque : Clodrey made in France

Elle est vêtue d’origine. Il lui manque un collant blanc et des chaussures noires.

DSC_0104

En 1966, une première Daisy figurait dans les catalogues. Mais si cette Daisy était bien une poupée parlante, elle n’était pas électrique. Pourvue d’une boîte phonographe, elle fonctionnait grâce à un simple anneau à tirer, comme la première Caroline parlante  de chez Gégé. Elle pouvait prononcer 8, 11 ou 12 phrases, selon le modèle. Il me semble que son visage n’était pas tout à fait le même que celui de Daisy parlante électrique.

Au Printemps et aux Galeries Lafayettes, cette poupée parlante non électrique était vêtue d’une robe chasuble rouge et d’un pull blanc à manches courtes ; elle prononçait huit phrases et était vendue 89 F, soit 118 € au 31 janvier 2019.

Plus luxueux, le modèle prononçant 11 ou 12 phrases était vêtu d’un manteau pied-de-poule noir et blanc. Le catalogue Jouetrama proposait cette poupée  également au prix de 89 F.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.